Passer au contenu principal

Il filme la voiture qui le colle et fait condamner son conducteur

La délation routière en vidéo inquiète la police et la justice. Un avocat spécialisé défend l’utilisation des images privées.

Pour son propriétaire, cette dashcam, qui filme tout le trajet, est «un moyen de preuve en cas d’accident».
Pour son propriétaire, cette dashcam, qui filme tout le trajet, est «un moyen de preuve en cas d’accident».
Philippe Maeder

La technologie a souvent une longueur d’avance sur les pratiques pénales. Cela ne va pas sans tensions et controverses, comme le montre un récent arrêt du Tribunal cantonal valaisan qui a confirmé la condamnation d’un conducteur vaudois accusé d’avoir trop «collé» la voiture qui le précédait sur la route entre Sierre et Viège. Le verdict, détaillé par le quotidien La Liberté, se monte à 40 jours-amendes et une amende de 1000 fr. A priori, cela ne justifie pas une polémique, à un point près: le jugement se fonde sur des images vidéo qu’un moniteur d’auto-école, passager de l’auto suivie de trop près selon la justice, a enregistrées à l’aide de son smartphone.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.