Les femmes de droite ne feront pas grève

Grève du 14 juinLes femmes de droite ont annoncé dans un communiqué ne pas appeler à la grève. Par contre elles revendiquent l'égalité des chances.

Les femmes de droite revendiquent l'égalité des chances.

Les femmes de droite revendiquent l'égalité des chances. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les femmes de droite n'appellent pas à la grève vendredi, mais elles profitent de la date symbolique du 14 juin pour faire entendre leurs voix et revendiquer l'égalité des chances. Sur le fond, elles partagent largement les objectifs des femmes de gauche.

Réunies sous la bannière des Business and Professionnal Women (BPW) Switzerland, l'alliance des sociétés féminines suisses (alliance f) ainsi que les femmes du PLR, du PDC, du PBD et du PVL soulignent dimanche dans un communiqué que «l'égalité entre femmes et hommes ne concerne pas uniquement les partis et les syndicats de gauche. Elle est l'affaire de tous, affirment-elles.

»Il est clair que nous, les BPW Switzerland, voulons utiliser le 14 juin comme une journée d'action pour attirer l'attention sur les objectifs à atteindre. Elles réclament en particulier plus de femmes dans les instances dirigeantes, sachant que seules 20% sont membres d'un conseil d'administration et 10% d'une direction d'entreprise.

Transparence exigée

Or des études ont démontré que les entreprises occupant davantage de femmes aux postes de direction obtiennent de meilleurs résultats. Les femmes de droite revendiquent donc le travail à temps partiel et le partage du travail à tous les niveaux de carrière ainsi que les valeurs-cibles pour les hommes et les femmes au sein des directions et conseils d'administration d'entreprises.

Afin d'obtenir un salaire égal pour un travail de valeur égale, les BPW Switzerland demandent la transparence afin de faciliter les revendications. Elles souhaitent aussi que l'obligation, introduite dans la loi sur l'égalité en décembre 2018, d'effectuer une analyse de l'égalité des salaires tous les quatre ans dans toutes les entreprises de 100 employés ou plus soit étendue à celles d'au moins 50 employés.

La liste de leurs revendications passe encore par la conciliation entre travail et famille ou le soutien mutuel, la mise en réseau et le partage d'expériences. Elles veulent aussi rendre visible le savoir-faire et les forces des femmes. (ats/nxp)

Créé: 09.06.2019, 12h17

Articles en relation

«Faire la grève à partir de 15h24»

Le Matin Dimanche La grève des femmes du 14 juin, l'actu chiffonnée par Claude-Inga Barbey dans sa vidéo «Olé!» N°40. Plus...

Les APM vont remplacer les patrouilleuses en grève

Sécurité Des policiers municipaux ont dû être appelés en renfort dans le cadre de la manifestation du 14 juin. Plus...

La grève, trop à gauche pour les femmes de droite

Féminisme Une forte majorité de la population soutient le mouvement de la grève des femmes. Mais l’accueil est plus froid à droite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...