Passer au contenu principal

La part des femmes fait un bond et se rapproche de la parité

42% de femmes siégeront au Conseil national contre 31,5% actuellement. Une féminisation qui va de pair avec un rajeunissement.

Lisa Mazzone (Vert) et Carlo Sommarruga le 20 octobre, lors des résultats des élections des représentants genevois au Conseil national et 1er tour du Conseil des États.
Lisa Mazzone (Vert) et Carlo Sommarruga le 20 octobre, lors des résultats des élections des représentants genevois au Conseil national et 1er tour du Conseil des États.
MAGALI GIRARDIN

«Vague verte», «tsunami vert», «raz-de-marée écolo». Les métaphores climatiques ont plu dru dimanche soir dans les médias. «Mais il y a eu aussi une vague féminine!» s’exclame Yvonne Schärli, présidente de la Commission fédérale pour les questions féminines (CFQF). Effectivement, le nombre d’élues est passé, de 2015 à 2019, de 31,5% à 42% au Conseil national. En chiffres absolus, cela donne 84 femmes sur 200 sièges. La progression est spectaculaire. Elle s’explique par la mobilisation des associations féminines, la grève des femmes dans la rue et un nombre record de femmes candidates aux Chambres fédérales.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.