Passer au contenu principal

«Nous avons besoin de davantage de Genevois qui s’engagent»

Le PDC Guillaume Barazzone ne brigue pas un nouveau mandat aux élections fédérales. Bilan après 6 ans à Berne.

Guillaume Barazzone aura siégé six ans au Conseil national, à Berne.
Guillaume Barazzone aura siégé six ans au Conseil national, à Berne.
Georges Cabrera

La dernière session de la législature 2015-2019 vient de s’achever au parlement fédéral. C’était aussi la dernière pour Guillaume Barazzone, qui a annoncé en novembre 2018 qu’il ne se représenterait pas, ni à Berne ni en Ville de Genève, suite à l’affaire des notes de frais.

En six ans, le PDC est parvenu à faire sa place sous la Coupole, au point que «Blick» a sorti son nom à l’heure d’évoquer les candidats à la succession de Doris Leuthard. Il fut le premier à tirer la sonnette d’alarme dans l’affaire «CarPostal» France. Il se dit fier d’avoir défendu «une Suisse ouverte sur le monde et combattu les initiatives xénophobes de l’UDC».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.