La série Netflix sur l'affaire Grégory «attise la haine»

FranceLa veuve du juge Lambert et sa fille sont offusquées par la manière dont la série documentaire a traité le drame du petit Grégory, dont l'assassin reste inconnu.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épouse du juge Jean-Michel Lambert, premier magistrat à avoir instruit l'affaire Grégory en 1984 et qui s'est suicidé en 2017, a dénoncé jeudi une série sur Netflix consacrée au fait divers, l'accusant d'attiser «une haine dangereuse».

Dans un communiqué, Nicole Lambert et la fille du couple, Pauline Lambert, estiment que la série en cinq épisodes intitulée «Grégory», diffusée depuis novembre par le géant américain Netflix, donne «une vision partiale» de l'affaire.

«Une fois encore, chacun commente et reprend les propos écrits par d'autres, sans vérifier ses sources», regrettent-elles.

Nicole et Pauline Lambert reprochent notamment des propos tenus par le journaliste de «Paris-Match» Jean Ker. «Que penser d'un journaliste de «Paris-Match», qui affirme avoir prévenu notre mari et père des tentatives d'assassinat contre Bernard Laroche, alors que le dossier judiciaire démontre qu'il n'en a rien fait? Que penser de ce journaliste qui sourit et rit en se rappelant cette triste affaire?» écrivent-elles.

Relancée mi-2017, l'affaire Grégory avait pris un tour dramatique avec la mort de Jean-Michel Lambert, 65 ans, retrouvé inanimé en juillet 2017 au Mans. L'ancien juge avait adressé peu avant une lettre à «L'Est républicain» pour expliquer sa volonté de se donner la mort, n'ayant «plus la force de [se] battre».

Surnommé «le petit juge», Jean-Michel Lambert avait 32 ans lorsque le cadavre de Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé, le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne. Seul juge d'instruction à Épinal (Vosges), celui qui en était à son premier poste avait notamment révélé à la presse la teneur des accusations de Murielle Bolle, 15 ans, qui venait de dénoncer son beau-frère, Bernard Laroche, comme étant le ravisseur de Grégory.

L'adolescente s'était ensuite rétractée en assurant avoir tenu ces propos sous la contrainte des gendarmes. Elle n'a depuis cessé de clamer l'innocence de Bernard Laroche, abattu par le père du «petit Grégory», Jean-Marie Villemin, en 1985. La Cour d'appel de Paris doit examiner le 18 décembre la validité de la garde à vue de Murielle Bolle en 1984, susceptible d'être annulée, avec des conséquences importantes sur l'ensemble de l'enquête. (afp/nxp)

Créé: 12.12.2019, 16h13

Galerie photo

L'affaire du petit Grégory en images (NXP)

L'affaire du petit Grégory en images (NXP) Il y a plus de 30 ans, la France découvrait, médusée, l'assassinat du petit Grégory Villemin, 4 ans, dans un village de l'est du pays.

Articles en relation

Grégory et les enfants djihadistes, deux documentaires troublants à ne pas rater

Télévision «Djihadistes de père en fils» est diffusé par la RTS et Arte. La série en cinq épisodes sur l'affaire Grégory est à voir sur Netflix. Plus...

Murielle Bolle bientôt fixée sur la légalité de sa garde à vue

Affaire Grégory La Cour de cassation se prononcera le 19 février sur la garde à vue de 1984, au cours de laquelle Murielle Bolle avait accusé son beau-frère d'avoir enlevé le petit Grégory avant de se rétracter. Plus...

Plainte contre Murielle Bolle pour diffamation

Affaire Grégory Dans un livre intitulé «Briser le silence», Murielle Bolle accuse un cousin de mentir. Ce dernier a porté plainte. Plus...

Murielle Bolle défend sa vérité dans un livre

Affaire Grégory L'un des témoins-clés dans la mort du petit Grégory Villemin sort un ouvrage sur sa vérité, jeudi. Plus...

Affaire Grégory: Murielle Bolle fixée en novembre

Affaire Grégory Enième rebondissement dans l'affaire du petit Grégory Villemin, Murielle Bolle avait demandé à faire annuler sa garde à vue de 1984. La justice devra trancher. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...