Sauvés du naufrage, deux Romands témoignent

RécitDeux habitants de Poliez-le-Grand, dans le canton de Vaud, Fatima et Soccorso Roberto, se trouvaient à bord du Concordia. Ils ont pu rentrer chez eux samedi soir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sauvés du naufrage, Fatima et Soccorso Roberto (45 et 52?ans) ont perdu toutes leurs affaires mais ont pu regagner leur logis de Poliez-le-Grand, samedi en fin de soirée. Encore sous le choc, Fatima Roberto raconte son cauchemar: «On était en train d’assister à un spectacle quand on a ressenti une secousse énorme et, très vite, le bateau s’est mis à pencher.»

Comme les autres passagers, le couple se lève. Il faut trouver une sortie. «Mais j’étais comme clouée sur place, dit Fatima. Sans mon mari, je serai restée dans le bateau.» La panique s’empare des passagers. On se pousse, on court dans tous les sens. Les Roberto décident de descendre du côté où le bateau penchait. Pendant ce temps, Fatima entend encore les messages de l’équipage, tentant de calmer les passagers. «Mais la panique était déjà là et on ne nous a pas donnés d’autre indication», reproche-t-elle. Finalement, le couple rebrousse chemin et escalade le plancher en pente. Une décision salutaire qui leur a permis d’embarquer sur les canots de secours.

«La mort, on y pense tout de suite, même lorsqu’on était dans ce petit bateau», dit Fatima. Le Titanic? Elle n’y a pas songé une seconde. «Il y a tellement de choses qui passent par la tête, comme nos enfants, qu’on n’a même pas le temps de pleurer.» Pour Fatima, qui prenait part à sa première croisière, pas question de remettre ça. «Mon mari plaisante déjà en disant pourquoi pas, mais pour moi, c’était la première et la dernière.»

Créé: 16.01.2012, 08h53

Galerie photo

Les secours tentent l'impossible pour retrouver des survivants

Les secours tentent l'impossible pour retrouver des survivants De vendredi soir à samedi, les secours italiens ont évacué les rescapés. Mais il resterait des survivants coincés dans l'épave et le sauvetage se corse au fil des heures.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...