Quatre blessés graves dans la chute d'un télésiège

Canton de SchwytzUn télésiège est entré en collision avec le câble de treuil tendu d'une dameuse jeudi soir à Stoos (SZ). Quatre personnes ont été grièvement blessées.

Les occupants du premier siège ont fait une chute de 10 mètres au sol dans la foulée.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatre personnes ont été blessées grièvement jeudi soir dans la chute d'un télésiège à Stoos (SZ). Deux d'entre elles se trouvent dans un état critique. L'accident est dû à un câble de treuil assurant un véhicule de préparation des pistes.

L'accident s'est produit peu après 22h sur l'installation du Fronalpstock, dans le secteur du Charenstöckli, situé dans la partie supérieure de la remontée mécanique, a indiqué vendredi la police schwytzoise. Dix personnes conviées à une soirée en altitude, organisée par une entreprise privée, redescendaient alors en direction de la vallée à bord du télésiège à quatre places.

Soudain, le deuxième siège et ses quatre occupants est entré en collision avec le câble de treuil tendu d'une dameuse. Ses occupants ont fait une chute de 10 mètres au sol dans la foulée.

Deux des occupants, une femme âgée de 33 ans et un homme âgé de 40 ans, se trouvent actuellement entre la vie et la mort, précise la police. Les deux autres, deux hommes de 33 et 38 ans, ont été grièvement blessés. Quatre hélicoptères ont transporté les blessés dans des cliniques spécialisées.

Les secours sont en outre venus en aide aux six personnes qui se trouvaient sur les deux télésièges suivants. Elles sont indemnes. Leur évacuation a duré environ deux heures. Les causes et circonstances exactes de l'accident font l'objet d'une enquête. Les autorités ont fait appel au Service suisse d'enquête de sécurité (SESE).

«Mégacatastrophe»

L'exploitation du tronçon supérieur du télésiège Stoos-Fronalpstock a été suspendue jusqu'à nouvel ordre. Un tel accident est une «mégacatastrophe», a confié aux médias Thomas Meyer, président du conseil d'administration des remontées mécaniques de Stoos. «Mes pensées vont aux quatre blessés», s'est-il exprimé, visiblement affecté.

Les quatre blessés sont des employés du chocolatier Lindt & Sprüngli. Dans un communiqué l'entreprise déclare être «en pensées» avec elles et avec leurs familles.

Le conducteur de la dameuse impliquée dans l'accident «va mal», a ajouté Thomas Meyer. Il a été pris en charge par une cellule psychologique. Son véhicule était assuré dans la pente très raide par le câble qui a provoqué l'accident.

Un accident en 2016

Le télésiège du Fronalpstock avait déjà été le théâtre d'un accident en mars 2016. Un siège vide du télésiège 4 places Mettlen-Fronalpstock était tombé au sol lors d'une ascension. Personne n'avait été blessé.

Le SESE avait alors conclu que le siège avait été dévié par une rafale de vent dans le sens contraire de la marche, à tel point qu'il s'était coincé sur un support et avait été arraché de la corde. Au moment de l'accident, jeudi soir, il n'y avait pas de vent au Fronalpstock. (ats/nxp)

Créé: 07.02.2020, 14h27

Dossiers

Articles en relation

Télésiège en panne, près de cent skieurs évacués

Hautes-Alpes (F) Les occupants d'un télésiège ont été bloqués durant deux heures en raison d'une «panne mécanique», dans la station française de Serre Chevalier. Plus...

Il fait une chute de huit mètres depuis un télésiège

France Un jeune homme d'une vingtaine d'années s'est blessé mardi sur le domaine skiable de Serre Chevalier. Plus...

Un télésiège s'emballe: huit blessés

Géorgie Une remontée mécanique est devenue incontrôlable, vendredi matin dans la station de Goudaouri, secouant des dizaines de personnes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...