Le procès du meurtrier d'Ashleigh est reporté

JusticeL'avocat du meurtrier présumé de la jeune femme tuée à Morges en 2014 étant malade, le procès a été annulé.

Le drame s'est produit au coeur de la vieille-ville de Morges, le 28 octobre 2014.

Le drame s'est produit au coeur de la vieille-ville de Morges, le 28 octobre 2014. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Devant l'entrée du Tribunal d'arrondissement de La Côte, à Nyon, Roland et Sheelag Jenny accueillent la nouvelle avec philosophie: le procès du meurtrier de leur fille Ashleigh, tuée à Morges en octobre 2014, n'aura pas lieu ce jeudi. L'avocat du prévenu, Me Gilles Monnier, étant malade, l'audience a été reportée à une date inconnue.

Pour mémoire, la jeune Ashleig, 25 ans, a été retrouvée morte dans son appartement, au coeur de Morges, le 4 novembre 2014. Elle avait été étranglée quelques jours auparavant par son compagnon, un cuisinier de 31 ans, d'origine mauricienne. Ce dernier avait passé la nuit auprès de sa victime, avant de s'enfuir par la fenêtre au petit matin. Suspecté par les enquêteurs, il a été arrêté le 21 novembre et a reconnu son crime. Il répondra de meurtre devant la justice.

Créé: 21.04.2016, 09h56

Articles en relation

Meurtre de Morges: «Le procès nous permettra de tourner la page, enfin»

Affaire Ashleigh A une semaine du procès du coupable présumé du meurtre de leur cadette, les parents d’Ashleigh, tuée à Morges en octobre 2014, se confient. Plus...

Meurtre à Morges: le tueur avait déjà serré le cou d’autres femmes

Investigations Un an après la mort d’Ashleigh, étranglée par son ami, le procureur a bouclé son enquête. Il exclut le meurtre passionnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...