À nouveau pincé au volant malgré un retrait de bleu

Canton de Fribourg Sous le coup d'un retrait de permis, un conducteur a été contrôlé par la police deux fois dans la même semaine. Son véhicule a été séquestré.

L'individu a été auditionné au poste de police.

L'individu a été auditionné au poste de police. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré une interdiction de conduire prononcée à son encontre, un automobiliste fribourgeois a apparemment eu du mal à renoncer à la voiture cette semaine, selon un communiqué de la police cantonale.

Jeudi matin, vers 7h40, une patrouille de police a intercepté le conducteur lors d'un contrôle de circulation en ville de Fribourg, au Boulevard de Pérolles. Lors des investigations , les agents ont pu déterminer que l’automobiliste de 45 ans, domicilié à Fribourg, circulait pour la deuxième fois en une semaine sous le coup d'un retrait du permis de conduire.

Auditionné au poste de police, le récidiviste a reconnu les faits, avant d'être relâché. Il fera l'objet d'une dénonciation à l’Autorité compétente. Son véhicule a été séquestré et acheminé à la fourrière.

Créé: 07.02.2020, 16h32

Dossiers

Articles en relation

Lugano: il roule deux fois plus vite qu'autorisé

Tessin Un automobiliste suisse a été pincé après avoir roulé à 105 km/h au lieu des 50 autorisés dans le quartier de Barbengo à Lugano (TI). Plus...

Un chauffeur d'autocar cumule les infractions

Valais Samedi, un chauffeur alcoolisé a été pincé à Sion (VS). Outre son ivresse, il n'avait pas de permis valable. Plus...

Pincé à 141 km/h sur une route limitée à 80 km/h

Canton de Fribourg La police fribourgeoise a interpellé un conducteur belge de 26 ans qui s'est rendu coupable d'un grave excès de vitesse samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...