Un homme tue une femme à Thal

Canton de Saint-GallLa police a découvert mercredi matin deux personnes blessées dans une maison à Thal (SG). L'une d'entre elles, une femme de 44 ans, a succombé.

La police saint-galloise a été appelée mercredi matin sur les lieux d'un drame.

La police saint-galloise a été appelée mercredi matin sur les lieux d'un drame. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police cantonale saint-galloise est intervenue mercredi matin peu après sept heures dans une maison à Thal où elle a trouvé deux blessés. Un voisin, qui avait signalé des bruits de dispute, avait alerté les forces de l'ordre, ainsi que l'a confirmé le porte-parole Florian Schneider au Blick.

Plusieurs patrouilles, des services d'urgence ainsi que la Rega se sont rendus sur place. Un des blessés a toutefois succombé à ses blessures à l'hôpital. Il s'agit d'une Suissesse de 44 ans. L'autre personne grièvement blessée serait son compagnon, un Allemand de 50 ans. Ils ne vivaient pas ensemble, a ajouté 20 Minuten.

Les premiers éléments d'enquête indiquent qu'il s'agit d'un crime relationnel, indique la police st-galloise dans un communiqué. L'implication d'une troisième personne est pour l'instant exclue, précise un porte-parole à l'ats.

La nature des blessures n'a pas non plus été dévoilée mais selon la Tagblatt saint-galloise, les deux victimes souffraient de profondes coupures. Le drame a visiblement eu lieu dans la cave de l'immeuble de trois étages.

Un voisin a raconté que l'homme, boucher de son état, affirmait souvent qu'il était possédé par Satan. Une autopsie va avoir lieu.

Créé: 16.05.2018, 12h54

Dossiers

Articles en relation

En prison pour avoir battu sa sœur à coups de bâton

Suisse Une querelle d'héritage s'est terminée devant la justice. Un sexagénaire ira en prison après avoir battu sa soeur. La tentative de meurtre n'a pas été retenue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.