Meurtre brutal au sein d'un couple d'alcooliques

Canton de Zurich Un Suisse de 62 ans a été condamné à 10 ans de prison pour avoir roué de coups et étranglé sa compagne ivre, tandis qu'il était lui-même sous l'emprise de l'alcool.

Le Tribunal de district de Horgen (ZH).

Le Tribunal de district de Horgen (ZH). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice zurichoise a condamné mercredi un Suisse de 62 ans à 10 ans de prison pour le meurtre de sa compagne, en 2017 à Adliswil (ZH). L'accusé alcoolique a tabassé, puis étranglé sa victime alors que tous les deux étaient ivres.

Gisant dans ses excréments

Le Tribunal de district de Horgen (ZH) a reconnu le prévenu coupable de meurtre. La sanction infligée ne va pas aussi loin que ce qu'avait requis le procureur. Ce dernier avait réclamé 15 ans de prison.

La défense avait demandé l'acquittement de son client dans ce procès qu'elle estime basé sur des indices. Elle a fait tout de suite annoncé qu'elle allait faire appel du jugement.

Les faits incriminés remontent au 30 octobre 2017. Ce soir-là, l'accusé rentre ivre au domicile du couple. Selon l'accusation, il découvre sa compagne, elle aussi sexagénaire et alcoolique, gisant dans ses excréments sur le sol du salon. Il la roue de coups, puis l'étrangle avec un foulard. Le lendemain matin, il appelle la police pour annoncer la mort de sa compagne.

Nombreuses blessures internes

L'accusé n'a pas convaincu la Cour en affirmant qu'il n'avait infligé que quelques gifles pour sortir sa compagne de son coma éthylique. Lors de son autopsie, le corps de la victime présentait de nombreuses blessures internes, des fractures, un larynx perforé, des contusions et des saignements. (ats/nxp)

Créé: 03.07.2019, 18h35

Articles en relation

Pas d'internement a posteriori pour un assassin

Canton de Genève Revers pour le Ministère public genevois. Un Français condamné à la perpétuité échappe à l'internement, le Tribunal fédéral ayant mis son veto. Plus...

Sœurs parricides, symbole des violences domestiques

Russie Le cas de trois jeunes filles devant être jugées pour le meurtre de leur père, coupable de constantes violences et agressions sexuelles, a secoué la Russie. Plus...

«Il m’a fallu 3 mois avant d’oser me regarder dans le miroir»

Le Matin Dimanche Condamné pour avoir infligé 12 coups de lame à la tête de son épouse, un Marocain de Peseux (NE) a vu sa peine réduite en appel. La victime raconte son chemin de croix. Plus...

Peine renforcée pour un pédophile à Zurich

Justice Un trentenaire qui a violé plusieurs jeunes filles a vu sa peine passer de neuf ans de prison à onze ans et huit mois en deuxième instance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.