Passer au contenu principal

Abus sexuels sous couvert d’expérience sensorielle

Condamné en mai à 40 mois de prison pour abus sexuels sur des écolières, un ex-enseignant de Sierre (VS) a été rejugé en appel.

Incarcéré à l'issue de son premier procès il y a six mois, le Valaisan clame son innocence
Incarcéré à l'issue de son premier procès il y a six mois, le Valaisan clame son innocence
Benjamin Pillard

«Auprès des élèves et des parents: par rapport à mes actes bêtes et stupides dans les vestiaires, du fond du cœur, pardon. À la Cour: je jure sur la tête de ma femme et de mes enfants que je n’ai jamais mis mon sexe dans la bouche des écolières.» Contrairement à son premier procès, le 20 mai dernier, l’ex-instituteur de Sierre (aujourd’hui âgé de 49 ans) n’a eu d’autre choix, jeudi, que de répondre aux questions de ses juges, en lien avec les accusations que maintiennent sept jeunes femmes depuis novembre 2013. Elles avaient alors entre 10 et 12 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.