Devant la justice pour des explosifs illégaux

Bienne (BE)Les auteurs présumés d'une dizaine de détonations entendues en janvier au centre ville de Bienne ont été interpellés. Des pétards illégaux ont été découverts.

Les deux individus devront répondre de leurs actes devant la justice.

Les deux individus devront répondre de leurs actes devant la justice. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police cantonale bernoise a élucidé l'origine de détonations répétées durant les nuits du mois de janvier à Bienne. Deux individus faisaient sauter des pétards illégaux en Suisse. Ils devront répondre d'infractions à la loi sur les explosifs.

La police avait reçu à plusieurs reprises des appels d'habitants au sujet de détonations au centre-ville. Le 31 janvier, une patrouille à la gare de Bienne a entendu à son tour une détonation. Elle a ensuite réussi à appréhender deux suspects.

Lors des auditions, ils ont admis avoir utilisé des pétards non confirmes à la législation, ont indiqué jeudi la police cantonale et le ministère public Jura bernois-Seeland. Un des deux suspects a avoué être lié avec une dizaine d'autres détonations dans la ville. Une perquisition à son domicile a permis de saisir dix pétards, indique ce jeudi matin la police bernoise dans un communiqué. (ATS/nxp)

Créé: 06.02.2020, 08h59

Dossiers

Articles en relation

Un blessé grave dans un accident sur l'A5

Bienne Un automobiliste de 36 ans a été grièvement blessé lorsque son véhicule a été tamponné par un camion dans le tunnel du Büttenberg. Plus...

Immeuble évacué à cause d'un incendie

Bienne Un incendie s'est déclaré jeudi soir sur le toit d'un immeuble à Bienne. Les habitants ont été évacués. L'incident n'a fait aucun blessé. Plus...

Incendie à Bienne: un homme en détention

Canton de Berne Un incendie s'était déclaré, en novembre dernier, dans une maison en vieille ville de Bienne. Une personne avait été retrouvée sans vie. L'enquête écarte un problème technique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...