Fourgon braqué sur l'A1: 2 hommes mis en examen

FranceDeux hommes ont été mis en examen ce vendredi soir par le parquet de Lyon pour le braquage du fourgon près de Chavornay, dans le canton de Vaud.

Quinze personnnes ont été arrêtées mardi pour l'affaire du fourgon braqué sur l'A1. Ce vendredi soir, les premières mises en examen tombent.

Quinze personnnes ont été arrêtées mardi pour l'affaire du fourgon braqué sur l'A1. Ce vendredi soir, les premières mises en examen tombent.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après les 15 interpellations mardi dans l'affaire du rocambolesque braquage en 2018 d'un fourgon de transport de fonds en Suisse, précédé de l'enlèvement de la fille d'un convoyeur, deux personnes ont d'ores et déjà été mises en examen et écrouées.

Il s'agit de deux hommes, de 41 et 28 ans, poursuivis pour «vol en bande organisée avec arme et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime» et pour le premier également de «recel de vol en bande organisée et arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d'otage pour faciliter un crime», détaille le parquet de Lyon dans un communiqué publié vendredi soir.

Six autres personnes, dont deux femmes, devaient être présentées à un juge d'instruction vendredi et «un dixième mis en cause, interpellé dans le sud de la France» le sera lundi.

Mardi, il y a eu dans ce dossier 13 interpellations en France et deux en Suisse. Certains sont connus pour grand banditisme.

Le 8 février 2018, une jeune femme a été kidnappée à son domicile, en fin d'après-midi, par deux faux plombiers. Après l'avoir ligotée, ils l'auraient contrainte à téléphoner à son père, employé en Suisse par la société de transport de fonds SOS Surveillance.

Domicilié à Annemasse (Haute-Savoie), ce dernier, qui était en train d'effectuer une tournée avec son collègue dans un fourgon blindé rempli d'argent, aurait alors été forcé d'en remettre le contenu à trois hommes armés qui l'attendaient sur un parking près de Chavornay dans le canton de Vaud.

Relâchée, la jeune femme avait été découverte par un passant au bord d'une route dans l'Ain et conduite à la gendarmerie.

Les deux convoyeurs et la victime de l'enlèvement avaient été placés en garde à vue dans les jours qui avaient suivi le braquage, avant d'être relâchés.

Le butin de ce braquage rocambolesque avait d'abord été estimé entre 20 et 30 millions de francs suisses, puis revu à la baisse entre 10 et 15 millions (8,6 à 12,9 millions d'euros).

En juillet 2018, deux millions d'euros issus de ce braquage avaient été retrouvés près de Lyon chez un homme qui a été mis en examen et écroué. (afp/nxp)

Créé: 17.05.2019, 19h51

Dossiers

Articles en relation

Fourgon braqué sur l'A1: 15 arrestations

Suisse-France Quinze personnes ont été interpellées en France et en Suisse mardi matin suite à l'affaire du braquage en février 2018 d'un fourgon de transport de fonds près de Chavornay. Plus...

Ils braquent un fourgon sur l'A1 et s'enfuient avec des millions

Chavornay (VD) Des hommes cagoulés ont braqué et dévalisé jeudi soir sur l'A1 à la hauteur de Chavornay un convoyeur de fonds. Sa fille a été prise en otage puis libérée. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...