Une fontaine de Pâques victime de vandales à Nyon

AnimationLa décoratrice de la fontaine de la ruelle de la Tour pousse un coup de gueule. Installée jeudi soir, son oeuvre a été saccagée.

Située le long du parc de la Duche, la fontaine a subi des dégâts ce week-end, avant que se décoratrice ne remette tout en place dimanche.

Située le long du parc de la Duche, la fontaine a subi des dégâts ce week-end, avant que se décoratrice ne remette tout en place dimanche. Image: Ebinger

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lundi matin, on y voyait que du feu. Plus aucune trace ne laissait imaginer ce qui s’était passé durant le week-end à la ruelle de la Tour, à côté du parc de la Duche à Nyon. La fontaine, qui venait d’être décorée pour le compte du club de handball de la ville, a été reconstruite après avoir été saccagée. «Je suis très énervée, proteste Trude Antonsen Bersier, qui a réalisé la décoration. Avec le temps qu’on passe et l’énergie qu’on dépense, c’est rageant de se rendre compte que notre travail ne reste pas intact une seule journée.»

Installée jeudi soir, la fontaine a vu disparaître durant la première nuit un lapin qui ornait l’œuvre. Samedi, le grand cadre en bois formant un but de handball a volé en éclats et une partie des objets d’ornement s’étaient envolés. Le reste des décorations étaient éparpillées dans la petite ruelle en pente. Trude Antonsen Bersier s’est alors chargée de remettre l’ensemble de la décoration en place avec l’aide du voisinage et remplacer ce qui avait disparu. Des verres vides laissaient penser que les auteurs des dégâts sortaient des établissements publics. «C’est la dernière fois que je participe aux fontaines décorées de Pâques», note celle qui en est à sa première édition.

La commission d’animation (AnimaNyon) de la Société industrielle et commerciale de Nyon, qui organise traditionnellement les fontaines de Pâques en collaboration avec les commerçants de Rive, n’avait pas été confrontée à pareille situation depuis plusieurs années. «Depuis deux-trois ans, il y a de petits dégâts à la fermeture des bistrots, se souvient Philippe Magnin, président d’AnimaNyon. On sait que certains sites sont plus exposés que d’autres.»

Il n’empêche, les déprédations ne découragent pas les sociétés locales, les crèches et même les écoles à s’engager pour décorer les dix-sept fontaines mises à disposition. Le tournus est même faible puisqu’une seule est à remettre en moyenne chaque année.

Le public peut découvrir les beaux arrangements proposés par les décorateurs bénévoles jusqu’au 8 avril. Il peut en même temps faire travailler ses méninges en participant au concours de la SIC. Il suffit de reconstituer un mot avec les lettres affichées sur chaque fontaine. Les gagnants recevront des bons dans les commerces de Nyon.

Créé: 27.03.2018, 08h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...