Un ancien municipal décède dans l’incendie de sa maison

Canton de VaudDans la nuit de jeudi à vendredi, un incendie s'est déclaré dans l'appartement d'un immeuble à Oron-la-Ville, faisant une victime et touchant la librairie du Midi.

L'immeuble sinistré est situé dans la rue du Bourg, à Oron.

L'immeuble sinistré est situé dans la rue du Bourg, à Oron. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L’ambiance était lourde. On savait qu’il était à l’intérieur et vu l’ampleur du brasier, on pressentait le pire. Mais la nouvelle du décès n’a finalement été confirmée que ce matin, les pompiers ayant dû d’abord éteindre le sinistre et protéger les deux bâtiments voisins avant de pouvoir pénétrer à l’intérieur des lieux». Syndic d’Oron, François Modoux est encore tout retourné par le drame ayant touché la localité dans la nuit de jeudi à vendredi. Quincailler bien connu, ancien municipal et député libéral dans les années 70, François Jan est décédé dans l’incendie de son immeuble, situé à la rue du Bourg, à l’âge de 86 ans.

Bien que diminué dans sa santé, notamment au niveau de ses déplacements, l’homme vivait seul dans son appartement depuis quelques jours. «Son épouse venait d’être placée en EMS», poursuit l’édile. Il aurait dû suivre le mouvement, mais l’ascenseur de l’immeuble lui permettait de rester indépendant. Et il était doté d’un caractère bien trempé.

Selon le communiqué diffusé par la Police cantonale vaudoise, une patrouille, qui vaquait à ses occupations dans le village d’Oron, a été interpellée par un fort dégagement de fumée qui s’échappait de la toiture de la bâtisse. Ils ont très rapidement avisé les secours et procédé à l’évacuation de l’immeuble et de ceux attenants également sinistrés. Plus d’une vingtaine d’habitants se sont ainsi retrouvés dans la rue au milieu de la nuit. Ils ont été rejoints par le syndic. «J’habite tout près et j’ai été réveillé par les sirènes avant même que la police ne me prévienne.»

«Nous avons été alarmés pour une odeur suspecte à 1h20, mais à notre arrivée sur les lieux, nous avons constaté que les flammes rongeaient déjà un appartement au milieu de ce bâtiment contigu et que des habitants demandaient du secours aux fenêtres», relate Marc Platel, commandant du SDIS Oron-Jorat. Les pompiers ont pu extraire, au moyen d’une grande échelle, un locataire qui se trouvait perché sur le bord de sa fenêtre au troisième étage, avant d’entamer les opérations d’extinction. Ils ont alors découvert le malheureux propriétaire des lieux. «Malheureusement, les pompiers sont parfois confrontés à de telles situations, poursuit le commandant. Ceux qui souhaitent un soutien psychologique peuvent s’adresser à la cellule psychologique.»

Les habitants des immeubles sinistrés, évacués préventivement, ont été acheminés au poste de gendarmerie d’Oron et contrôlés sur place par le personnel médical. Certains ont pu être accueillis par des proches tandis que d’autres ont été logés dans la salle communale mise à disposition par les autorités. Un abri a été ouvert par le personnel de la protection civile vaudoise afin de loger provisoirement les personnes lésées. Le procureur de service a été renseigné. «L’enquête se poursuit pour déterminer les causes de l’incendie. Elle est menée par les spécialistes du groupe incendie et de la brigade de police scientifique de la Police de sûreté, en collaboration avec la gendarmerie vaudoise», précise la police cantonale.

Outre le drame humain, le sinistre touche également le patrimoine du centre d’Oron. Le rez-de-chaussée a longtemps abrité la quincaillerie du défunt. Depuis plus de 14 ans, la librairie du Midi s’y était installée. Seule enseigne du genre dans la région, elle s’est offert une jolie renommée en organisant régulièrement le sympathique festival littéraire «L'Amérique à Oron». «Je n’ai pas encore eu l’autorisation d’entrer dans les lieux pour faire le point, mais vu l’état du bâtiment, la fermeture risque de durer», commente la patronne, Marie Musy.

Au total, 40 sapeurs du SDIS Oron-Jorat, secondés par 10 voisins du SDIS Haute-Broye et 10 autres du Service de protection et de sauvetage de Lausanne sont intervenus sur l’incendie. De même, deux ambulances, le SMUR, le DPMA, trois patrouilles de la gendarmerie vaudoise, le Centre universitaire romand de médecine légale (CURML), une équipe de soutien d’urgence (ESU) et du personnel de la protection civile vaudoise ont été sollicité pour l’intervention. (TDG)

Créé: 11.01.2019, 10h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...