La chasse du chamois sera réduite

Canton de FribourgLe canton de Fribourg restreint nettement la chasse du chamois, afin de réduire la diminution des cheptels constatée ces dernières années.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Seuls 180 chamois pourront être visés lors de la saison 2017, alors que 263 bêtes avaient été abattues l'an passé. Ce quota, réparti de façon égale entre mâles, femelles et jeunes, sera attribué aux chasseurs par tirage au sort. Il s'agit d'un grand changement dans la pratique de la chasse du chamois, a expliqué lundi le Service des forêts et de la faune.

Cette mesure, qui suit les prescriptions fédérales, vise à stabiliser les populations et à rétablir la proportion entre mâles et femelles. En effet, une baisse du cheptel de chamois est observée depuis plusieurs années sur sol fribourgeois, tout comme en Suisse.

De plus, les bêtes chassées dans le canton sont beaucoup plus souvent des mâles que des femelles. La chasse est un facteur décisif sur les effectifs, même si toute une série d'autres éléments comme la météo ou les prédateurs ont aussi une influence. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2017, 16h36

Articles en relation

Il y a de moins en moins de chamois en Suisse

Faune La faute à une chasse trop intensive que les chasseurs se sont engagés fin 2016 à réguler. Plus...

Deux chasseurs se tuent en deux jours aux Grisons

Suisse Un sexagénaire a chuté mortellement lundi dans le canton après avoir abattu un chamois. Un quinquagénaire s'était tué dimanche. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.