Un cambrioleur se cache dans un placard

GenèveUn homme a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi après sa tentative présumée de violation de domicile.

(Image d'illustration)

(Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme, sans domicile fixe et âgé d'une trentaine d'années, a été arrêté pour violation de domicile, dommages à la propriété et tentative de vol, annonce un communiqué de la police cantonale genevoise.

La police est intervenue vers deux heures du matin. Elle a constaté une tentative d'effraction par la porte-fenêtre d'un appartement. L'homme a été mis en fuite par la locataire avant d'avoir pu entrer.

Une trentaine de minutes plus tard, un bruit de vitre cassée est entendu à une centaine de mètres de là. Les policiers découvrent alors des morceaux de verre dans la cour d'un établissement public situé non loin. Ils entendent également des bruits provenant d'une porte en bois menant au premier étage du bâtiment.

Patrouilles en renfort

Après avoir appelé des patrouilles en renforts, dont celle de la brigade canine. Guidés par chiens, les agents ont découvert un petit local électrique dans lequel se cachait un individu tenant une lampe de poche.

L'individu a déclaré être en train de dormir, malgré son habillement et le fait qu'il se tienne debout, sac au dos. L'homme a été emmené au poste de Chêne malgré ses gesticulations. Les agents ont ensuite découvert dans son sac des tournevis et autres ustensiles servant à effectuer des cambriolages.

Après contrôles, il s'est avéré que l'homme est interdit d'entrée en Suisse jusqu'en 2018. Il a été mis à disposition du Ministère public.

Créé: 23.02.2017, 16h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.