Piz Segnas: les 20 occupants de l'avion ont péri

Canton des Grisons La police cantonale a confirmé que les 20 occupants du Junker Ju-52 qui s'est écrasé dans les Alpes grisonnes samedi n'ont pas survécu à l'accident.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le crash d'un avion de collection samedi au Piz Segnas, dans les Grisons, a fait 20 victimes. Il s'agit du plus grave accident aérien survenu en Suisse ces dernières années.

«Il n'y a plus aucun espoir de retrouver des survivants», a déclaré Andreas Tobler, chef de la police cantonale des Grisons, dimanche devant les médias à Flims (GR). Parmi les victimes, on dénombre 8 couples et quatre autres personnes. Il s'agit de 9 hommes et 8 femmes venant des cantons de Zurich, Thurgovie, Lucerne, Schwyz, Zoug et Vaud ainsi que d'un couple et de leur fils venant d'Autriche.

Quant aux trois membres d'équipage, ils venaient des cantons de Thurgovie et de Zurich. L'avion revenait d'un voyage à Locarno (TI) et devait atterrir à Dübendorf (ZH). L'accident s'est produit samedi peu avant 17h00, à 2540 mètres d'altitude. L'appareil, un Junkers Ju-52 construit en 1939, plus connu sous le nom de «Tante Ju», était à sa capacité maximum au moment du drame.

Parmi les victimes, on dénombre 8 couples et quatre autres personnes. Il s'agit de 9 hommes et 8 femmes venant des cantons de Zurich, Thurgovie, Lucerne, Schwyz, Zoug et Vaud ainsi que d'un couple et de leur fils venant d'Autriche. L'avion revenait d'un voyage à Locarno (TI) et devait atterrir à Dübendorf (ZH). L'accident s'est produit samedi peu avant 17h00.

Chute à pic

Cinq hélicoptères participent aux secours depuis samedi. Les causes du drame ne sont pas encore connues. «L'appareil a chuté à pic et à une vitesse relativement élevée», a déclaré Daniel Knecht, du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE).

Une enquête a été ouverte par le Ministère public de la Confédération, en collaboration avec le SESE, le Ministère public des Grisons et la police cantonale, pour établir les causes de l'accident.

A l'heure actuelle, une collision avec un obstacle, un câble ou un autre aéronef peut être exclue, tout comme la thèse d'une explosion en vol. «Il n'y a eu aucune influence extérieure», a précisé l'expert. L'appareil ne contenait pas de boîte noire. L'enquête sera donc «complexe» et prendra du temps.

La canicule qui sévit actuellement en Suisse peut compromettre la performance des moteurs, mais elle ne suffit pas pour causer à elle seule un accident.

Appareil mythique

L'appareil accidenté dans les Grisons est un des quatre «Tantes Ju» de l'association Ju-Air des amis de l'armée de l'air suisse. Créée il y a près de 50 ans, elle propose avant tout des vols à bord de leurs mythiques avions de collection.

Le Junkers JU-52 est un avion de transport en tôle ondulée fabriqué par la firme allemande Junkers à partir des années 1930 et jusque dans les années 50. Il a été utilisé par de nombreuses compagnies aériennes, mais aussi comme avion de transport militaire et comme bombardier pendant la Seconde Guerre mondiale.

Vieux avions

L'association n'avait connu jusqu'à samedi que deux accidents avec ses avions. Sur l'aéroport de Coblence en 1987, avec uniquement des dégâts matériels. Et en 1998 sur l'aéroport de Samedan (GR).

Il n'y a fondamentalement pas de rapport entre l'âge d'un avion et sa sécurité, a expliqué Daniel Knecht. «Les appareils les plus anciens peuvent, s'ils sont bien entretenus, opérer en toute sécurité», a-t-il affirmé.

Pilotes expérimentés

L'avion faisait l'objet de services d'entretien toutes les 35 heures de vol, pour la dernière fois en juillet, a annoncé Ju-Air. Selon Kurt Waldmeier, directeur de la compagnie, les deux pilotes à bord de l'appareil étaient très expérimentés. «Il s'agit de l'épisode le plus sombre de l'histoire de la compagnie», a-t-il souligné.

Le président de la Confédération Alain Berset a adressé un message de condoléances aux familles des victimes sur Twitter. «Mes pensées vont aux familles et proches des victimes, auxquelles j'adresse - au nom du Conseil fédéral toute ma sympathie», peut-on lire dans un message relayé par le vice-chancelier de la Confédération André Simonazzi.

(ats/nxp)

Créé: 05.08.2018, 18h45

Dossiers

Articles en relation

Une famille perd la vie dans le crash d'un avion

Nidwald Deux parents, ainsi que leurs deux enfants en bas âge, sont décédés samedi dans le crash d'un petit avion à Hergiswil. Plus...

Crash à Anniviers: l'avion avait décollé de Sion

Valais Le quadriplace de type Robin qui s'est écrasé vendredi sur le glacier Durand, avait décollé de Sion. L'identification des quatre victimes est en cours. Plus...

Le crash d'un avion fait quatre morts à Anniviers

Valais Quatre personnes ont perdu la vie dans le crash d'un avion de tourisme vendredi à Anniviers (VS). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.