Les avalanches sur les pistes balisées sont très rares

Stations de skiSeuls cinq accidents similaires à celui survenu à Crans-Montana ont fait des victimes depuis 1996 en Suisse.

Deux personnes avaient été blessées dans cette avalanche à Anzère en 2009.

Deux personnes avaient été blessées dans cette avalanche à Anzère en 2009. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est très rare qu'une avalanche termine sa course sur une piste balisée, comme cela s'est produit à Crans-Montana ce mardi. Les cas de décès dans ces circonstances sont encore plus exceptionnels en Suisse. L'Institut d'étude de la neige et des avalanches (SLF) tient des statistiques précises depuis l'hiver 1996/1997. Elles font état de cinq accidents ayant fait des morts sur les pistes de ski, pour un total de 5 victimes:

- 2 février 1997: Champex (VS), Piste du Val d'Arpette, 1 mort - 27 décembre 1999: Görgalatech (GR), 1 mort - 30 décembre 1999: Super St-Bernard (VS), 17 personnes emportées, 1 mort - 19 janvier 2008: Zermatt (VS), Rothorn Paradise, 1 mort - 7 décembre 2011: Saas-Fee (VS), 1 mort

Plusieurs condamnations

En 2009, deux avalanches avaient défrayé la chronique en Valais, à quelques jours d'intervalle. Le 27 décembre, à Anzère, trois amateurs de freeride profitent d'un champ de poudreuse, non loin d'un secteur balisé du domaine skiable. En un instant, tout bascule, une avalanche s'abat sur la piste et ensevelit deux personnes. Grâce à la rapidité des secours, elles seront dégagées saines et sauves. Mais au terme d'une longue bataille juridique, les trois freeriders ayant déclenché la coulée seront condamnés à des peines pécuniaires avec sursis. Saisi en dernière instance, le Tribunal fédéral a considéré en déecembre 2017 qu'ils avaient violé leur devoir de prudence, malgré le travail de sécurisation opéré par les remontées mécaniques d'Anzère.

Le 31 décembre 2009, à Zermatt, deux skieurs hors-piste déclenchent une avalanche qui s'étend jusqu'au domaine skiable, emportant deux adultes et cinq enfants. Fort heureusement, les secours seront là aussi rapides et efficaces. Bilan final: un blessé léger. Et deux condamnations jugées exemplaires: 30 jours-amendes avec un sursis de deux ans, pour un total de 13 500 francs pour l’un, et 4350 francs pour l’autre. Ils doivent en outre s’acquitter respectivement de 3500 et 1100 francs d’amende.

Enfin, signalons deux cas où personne n'a été enseveli: à Zermatt le 4 mars 2012 et à Saas-Fee le 12 décembre 2017.

22 morts par an en moyenne

Tous secteurs confondus, les avalanches les plus dramatiques des 30 dernières années ont été celles d'Evolène le 19 février 1999 (deux coulées, 12 morts), du Bodezehore dans le canton de Berne avec 7 morts le 1er mars 2010 (ski de randonnée) et de la Jungfrau le 12 juillet 2007, exercice militaire d'alpinisme, 6 morts).

Mais il est extrêmement rare qu'une coulée fasse plus de deux victimes. Parmi les plus récentes, on se souvient de celle du 16 mars 2018 dans le Vallon d'Arbi, en Valais (4 morts) et du Grand-St-Bernard en 2015 (4 morts). En moyenne, les avalanches font 22 victimes par an en Suisse.

Créé: 19.02.2019, 18h38

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.