Avion évacué à Zurich en raison d'un objet suspect

KlotenUn avion de la compagnie KLM a dû être évacué jeudi à l'aéroport de Zurich en raison d'un objet suspect découvert lors du contrôle des bagages.

Un avion de la compagnie KLM a été évacué jeudi après-midi à Kloten en raison d'un objet suspect dans le bagage d'un passager.

Un avion de la compagnie KLM a été évacué jeudi après-midi à Kloten en raison d'un objet suspect dans le bagage d'un passager.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une pièce suspecte a été découverte jeudi à Kloten lors du contrôle des bagages des passagers. Les services de sécurité ont recherché le propriétaire du bagage douteux qui se trouvait dans un avion de la compagnie KLM. L'objet s'est finalement avéré inoffensif mais l'appareil n'a pu décoller qu'après deux heures de retard.

Lorsqu'une pièce suspecte est découverte dans les bagages d'un passager, les services de sécurité doivent chercher leur propriétaire, explique à l'ats le porte-parole de l'aéroport de Zurich Michael Stief, confirmant une information de «20 Minuten online». Or, le passager concerné se trouvait déjà à bord de l'avion à destination d'Amsterdam.

Il a donc dû en descendre avant que les autres passagers n'en fassent de même à leur tour, sur ordre du pilote. Ce dernier a en effet exigé qu'au vu de la situation, chaque passager soit contrôlé une nouvelle fois. L'avion a finalement pu décoller vers 14h au lieu de 11h50, comme le prévoyait l'horaire.

Le passager à l'objet suspect a dû prendre un autre avion. Pour ménager la confiance des autres passagers, le pilote lui a interdit de remonter dans l'avion. (ats/nxp)

Créé: 06.02.2014, 17h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...