La faillite de S3 est prononcée

Payerne (VD)La société Swiss Space Systems Holdings (S3), basée à Payerne (VD), est en faillite.

Swiss Space Systems se voulait révolutionnaire.

Swiss Space Systems se voulait révolutionnaire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La société Swiss Space Systems Holdings (S3), basée à Payerne (VD), est en faillite. L'ajournement a été révoqué par le Tribunal civil de la Broye et du Nord vaudois, indique jeudi l'Ordre judiciaire vaudois.

Le tribunal a rendu sa décision mercredi à la suite de l'audience du 6 décembre. Il a révoqué l'ajournement et prononcé la faillite sans poursuite préalable de cette société.

La justice a considéré «que les conditions pour prolonger l'ajournement n'étaient plus remplies». Swiss Space Systems Holding peut déposer un recours contre la décision du tribunal dans les dix jours.

Faillite «regrettable»

La faillite de S3 prononcée par la justice ne surprend guère Christelle Luisier, syndique de Payerne (VD). Elle n'en demeure pas moins «regrettable» par rapport à un projet qui a enthousiasmé beaucoup de monde. La stratégie de développement de la commune n'est pas remise en cause.

«Ce n'est pas très surprenant après tout ce que l'on a entendu ces derniers temps, même si on espérait que ça se termine différemment», réagit jeudi Christelle Luisier après l'annonce de la faillite de Swiss Space Systems Holding, basé à Payerne.

Cette faillite est «regrettable»: S3 était un projet qui a été très soutenu au départ, techniquement bien ficelé, selon la syndique de Payerne. Après, c'est compliqué pour une start-up de se développer, de devenir une entreprise, de continuer à trouver des fonds.

Pour Payerne, «ce n'est pas un signal positif», admet Mme Luisier. Mais il y a peu, SolarStratos s'est présenté devant la presse, la commune a toujours des atouts. En 2017, l'entreprise Boschung va ouvrir son implantation sur l'aéropôle avec 180 emplois à la clé.

Payerne a mis des années à mettre en oeuvre sa stratégie de développement liée à l'aéronautique. La faillite de S3 ne remet pas tous ces efforts en cause, tient à souligner Christelle Luisier interrogée par l'ats.

Minisatellites

Depuis des semaines, la société de Pascal Jaussi est au centre de l'attention à cause de ses difficultés financières. S3 veut lancer des minisatellites à partir d'une navette partant d'un avion. La société a annoncé également vouloir organiser des vols en apesanteur.

Fin août, Pascal Jaussi a affirmé avoir été très violemment agressé dans les bois d'Aumont (FR). L'enquête est toujours en cours. (ats/nxp)

Créé: 15.12.2016, 14h29

Articles en relation

S3 se porte bien, selon Pascal Jaussi

Payerne (VD) La société Swiss Space Systems (S3) «ne s'est jamais aussi bien portée depuis 18 mois», affirme mercredi dans la presse son patron. Plus...

Le directeur d'entreprise attaqué va mieux

Canton de Fribourg Une procédure contre inconnu a été ouverte après l'attaque du directeur de Swiss Space Systems, qui va bientôt sortir de l'hôpital. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...