Des F/A-18 suisses ont escorté un avion russe

AviationLes autorités russes ont apparemment été surprises par la procédure et ont demandé des explications.

Des F/A-18 escortent souvent des appareils gouvernementaux lors de leur survol de l'espace aérien suisse.

Des F/A-18 escortent souvent des appareils gouvernementaux lors de leur survol de l'espace aérien suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des F/A-18 ont approché et escorté un avion du gouvernement russe vendredi lors de sa traversée de l'espace aérien suisse. Moscou s'étonne et demande des explications. Ce n'est pas une première.

L'appareil transportait des membres de la délégation russe et des journalistes se rendant à Lima pour participer au forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC). Trois F/A-18 ont été vus à proximité de l'avion russe, rapporte un journaliste de l'agence Reuters qui se trouvait à bord.

Les autorités russes ont apparemment été surprises par la procédure. «Nous avons demandé des explications à la Suisse concernant l'incident impliquant un avion du gouvernement russe dans l'espace aérien suisse», écrit sur Twitter samedi l'ambassade de Russie à Berne.

Des images ont ainsi été prises par les passagers depuis les hublots:

Procédure normale

«Cela arrive souvent que des F/A-18 escortent des appareils gouvernementaux lors de leur survol de l'espace aérien suisse, dans le cadre de notre travail de police du ciel», s'explique le porte-parole de l'armée Daniel Reist dans la Luzerner Zeitung et le St. Galler Tagblatt.

De tels contrôles sont fréquents, indépendamment de la provenance de l'appareil, précise à l'ats M. Reist. On contrôle par exemple que l'avion est bien celui qui a été annoncé, ou si son immatriculation correspond. Les Forces aériennes suisses effectuent ainsi entre 300 et 400 contrôles d'aéronefs d'Etat tiers par an.

Le contact se fait normalement par radio. Quand cela n'est pas possible, il existe des procédures internationales, comme des signes de la main ou d'autres signaux entre les pilotes.

Précédent

Ce n'est pas la première fois qu'un avion russe volant dans le ciel suisse provoque des remous entre Berne et Moscou. En octobre 2015, suite à l'approche d'un avion russe par un F/A-18, la diplomatie russe avait envoyé une note à l'ambassadeur helvétique à Moscou pour protester contre la manoeuvre.

Une délégation parlementaire dirigée par le président de la Douma se trouvait alors à bord de l'appareil. Elle se rendait à Genève. La Suisse avait présenté ses excuses, mais précisé que les autorités russes avaient été prévenues.

«Les tentatives de certains responsables suisses de présenter cet incident comme une procédure standard semblent peu convaincantes», avait alors estimé le ministère russe des affaires étrangères. Il appelait Berne à empêcher à l'avenir de «tels incidents à risque». (ats/nxp)

Créé: 19.11.2016, 17h19

Articles en relation

Crash du F/A-18: Skyguide pointé du doigt

Col de Susten Jeudi soir, l'émission d'information 10 vor 10 de la SFR a mis en cause Skyguide qui assure la surveillance aérienne pour l'armée. Plus...

Deux F/A-18 escortent un avion d'El Al

Suisse Un avion de la compagnie aérienne israélienne El Al a été intercepté et escorté par deux F/A-18 dans le cadre d'une mission de police aérienne. Plus...

Un F/A-18 approche un avion russe: Berne s'excuse

Suisse La Russie a réagi après le vol d'un F/A - 18 trop près d'un avion contenant le président de la Douma. La Suisse s'est justifiée et a présenté ses excuses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...