Un expatrié en Suisse gagne 200'000 francs

EtudeLe salaire proposé en Suisse pour les travailleurs expatriés est le plus élevé au monde selon une étude publiée jeudi par HSBC.

Un expatrié en Suisse peut espérer une hausse de salaire  de l'ordre de 61'000 dollars par an.

Un expatrié en Suisse peut espérer une hausse de salaire de l'ordre de 61'000 dollars par an. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse confirme son statut de paradis pour les travailleurs expatriés en termes de rémunération. Le salaire qui leur est proposé atteint en moyenne 202'865 dollars (202'516 francs) par année, le plus élevé au monde selon une étude publiée jeudi par HSBC.

Les Etats-Unis et Hong Kong complètent le podium, mais arrivent bien loin avec respectivement 185'119 et 178'706 dollars annuels.

Les personnes qui décident de s'installer en Suisse pour y travailler bénéficient généralement d'une hausse de salaire substantielle, de l'ordre de 61'000 dollars annuels en moyenne, précisent les spécialistes de la grande banque britannique.

L'argent n'apparaît toutefois comme un argument parmi d'autres. Les opportunités de carrière constitueraient la principale motivation pour un déménagement en Suisse, affirme HSBC dans un communiqué. Ce facteur est cité par 35% des participants à l'étude.

Une meilleure qualité de vie apparaît comme la deuxième préoccupation (32%), puis vient le salaire (24%).

La Suisse en tête de liste

Une fois installés sur territoire helvétique, les espoirs tendent à se confirmer, à en croire HSBC. Près des deux tiers (62%) des sondés affirment que la Suisse est un terreau fertile pour doper une carrière et 73% louent la qualité de vie du pays. Les enfants des expatriés partagent en majorité l'avis de leur parents au niveau du bien-être.

«L'étude confirme ce que nous entendons de nos clients. Les raisons professionnelles et financières mises à part, les étrangers qui s'installent en Suisse apprécient la qualité de vie et la stabilité du système suisse», explique Jean-François Bunlon, responsable du marché helvétique chez HSBC Private Banking.

Les clients de la banque britannique placent la Suisse parmi leurs lieux de résidence préférés, voire en tête de cette liste.

La situation des Suisses qui décident de s'expatrier est moins enviable en terme de revenus. HSBC affirme qu'ils doivent subir en moyenne un recul de leur salaire de l'ordre de 6%. Ces citoyens helvétiques apprécieraient néanmoins l'expérience vécue à l'étranger. Ils sont deux fois plus nombreux à créer une entreprise que les autres expatriés.

L'étude HSBC Expat Explorer a été menée auprès de quelque 22'300 expatriés résidant dans 163 pays. Elle est publiée pour la 11e année consécutive. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2018, 11h16

Articles en relation

Les expatriés se sentent toujours moins les bienvenus

Suisse Selon un sondage international, la Suisse régresse fortement dans le coeur des étrangers. Plus...

Genève et Zurich paradis salariaux des expatriés

Economie Les deux villes suisses figurent dans le top 5 des cités permettant aux travailleurs expatriés de percevoir les salaires très élevés. Plus...

L’expatrié suisse, espèce en voie d’extinction

Emploi Les multinationales sont de moins en moins enclines à envoyer des Suisses à l’étranger. A cause de coûts trop élevés. Plus...

Plus de 750'000 Suisses vivent à l'étranger

Population C'est en France que se trouve la plus grande communauté d'expatriés helvétiques, selon l'Office fédéral de la statistique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: la sécheresse sévit
Plus...