Passer au contenu principal

L'e-voting souffre des affaires d'espionnage

De nombreux politiciens utilisent le scandale de l'espionnage américain contre le vote électronique. Selon eux, les risques de sécurité sont trop élevés.

Le vote électronique ou e-voting divise les parlementaires. La Chancellerie fédérale étudie divers systèmes.
Le vote électronique ou e-voting divise les parlementaires. La Chancellerie fédérale étudie divers systèmes.
Keystone

«Il n'y a rien de plus dangereux dans une démocratie que la perte de confiance dans un vote», estime Christoph Blocher, et c'est ce qui arrive à son avis avec l'introduction prévue du vote électronique ou e-voting. Le scandale de la NSA ne fait que renforcer son opinion, comme l'a expliqué le vice-président de l'UDC au Schweiz am Sonntag. Il redoute des manipulations et la fin du secret de l’isoloir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.