Passer au contenu principal

L'étude PISA montre une hausse du harcèlement

L'étude PISA montre que la Suisse enregistre la note la plus élevée pour le harcèlement à l'école par rapport aux sept pays de référence.

Les écoles suisse affichent la plus forte augmentation en termes de harcèlement.
Les écoles suisse affichent la plus forte augmentation en termes de harcèlement.
Keystone

Le harcèlement dans les écoles suisses a augmenté depuis 2015, selon la dernière étude PISA publiée mardi.La Suisse enregistre la note la plus élevée par rapport aux sept pays de référence.

Le rapport PISA 2015 avait déjà montré que les élèves suisses ont en moyenne un sentiment fort d'appartenance à l'école tout en étant fréquemment exposés au harcèlement. Ce tableau n'a pas changé en 2018.

Aucun des pays de référence (Suisse, France, Italie, Allemagne, Autriche, Belgique, Finlande et Luxembourg) n'a une valeur supérieure à celle de la Suisse pour l'indice d'exposition. La Suisse dépasse même la Belgique et la France.

Rumeurs, moqueries et menaces

Cet indice d'exposition au harcèlement ne donne qu'une indication globale. Mais les différents types d'exposition sur lesquels les élèves ont été interrogés sont tous en hausse en Suisse.

Ainsi, en 2015, environ 11% des jeunes ont déclaré que des élèves se sont moqués d’eux au moins quelques fois par mois au cours des douze derniers mois. Ce pourcentage est de 13% en 2018. En 2015, 7% des élèves indiquaient que «des élèves ont fait circuler de mauvaises rumeurs sur moi» au moins quelques fois par mois. Ils sont 11% en 2018.

Plus grave, en 2018, les jeunes se sentent plus souvent menacés. Sept pour cent des élèves disent l'avoir été «quelques fois par mois» et «au moins une fois par semaine», contre 3% en 2015. En ce qui concerne les agressions physiques («des élèves m'ont frappé ou bousculé»), on passe de 3% en 2015 à 7% en 2018.

Les auteurs relèvent que la moyenne de l'exposition au harcèlement perçue par les élèves a augmenté dans tous les pays européens de référence entre 2015 et 2018. En dehors de la Suisse, les plus fortes augmentations ont été enregistrées en Allemagne et au Luxembourg.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.