L'étiquetage des fourrures sera plus transparent

SuisseLa Suisse est le seul pays qui connaît une réglementation sur les produits de pelleteries mais des lacunes subsistent .

Le mode de production de la fourrure devra être indiqué de manière visible sur l'étiquette.

Le mode de production de la fourrure devra être indiqué de manière visible sur l'étiquette. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les fourrures seront étiquetées de manière plus transparente dès le 1er avril. Le Conseil fédéral a fixé mercredi à cette date l'entrée en vigueur de la révision de l'ordonnance sur la déclaration des fourrures. Les clients sauront précisément ce qu'ils achètent.

Les fourrures issues d'animaux devront porter explicitement l'indication «fourrure véritable», ce qui permettra aux acheteurs de différencier immédiatement une peau authentique d'une fourrure synthétique.

Le mode de production de la fourrure sera indiqué de manière visible sur l'étiquette. Celle-ci devra mentionner si la pièce provient d'un animal chassé ou élevé de manière clairement contraire à la loi sur la protection des animaux ou à celle sur la chasse (chasse avec des pièges ou élevage en cage sur sol grillagé).

Si les informations sur l'origine des fourrures ne peuvent pas être obtenues, la déclaration devra indiquer «origine inconnue - peut être issu d'un mode d'élevage ou d'un type de chasse non autorisé en Suisse». Cette façon de faire permettra aux consommateurs de renoncer à l'achat de produits qui ne correspondent pas à leurs exigences en matière de protection des animaux.

Lacunes

La Suisse est le seul pays qui connaît une réglementation sur les produits de pelleteries. L'ordonnance sur la déclaration des fourrures est en vigueur depuis 2013. Les contrôles effectués par l'Office fédéral des affaires vétérinaires (OSAV) ont montré, ces dernières années, ce qu'il fallait encore améliorer. Cette modification de l'ordonnance se fonde sur le bilan de ces contrôles.

Un rapport publié par l'OSAV l'été dernier montrait que des lacunes subsistent dans la déclaration des fourrures par de nombreuses boutiques et magasins spécialisés en Suisse. Près de trois quarts des contrôles ont donné lieu à des contestations.

Dans 86 cas, les manquements ont pu être corrigés dans le délai imparti de 30 jours. Trente points de vente se sont acquittés d'une amende. La Confédération a lancé une procédure pénale contre six magasins n'ayant pas obtempéré. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2020, 11h03

Articles en relation

Les magasins PKZ renonceront à la fourrure

Cause animale Dès le printemps 2021, le détaillant helvétique supprimera de ses rayons les articles comportant de la fourrure. Une victoire pour une association alémanique de défense des animaux. Plus...

Manifestants contre le port de la fourrure à Zurich

Zurich Réclamant l'interdiction d'importer des produits avec de la vraie fourrure, plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi dans les rues de la métropole alémanique. Plus...

Fourrure ou synthétique, l'acheteur doit savoir

Suisse Le Département fédéral de l'intérieur a mis en consultation jusqu'à mi-mai l'ordonnance sur la déclaration des fourrures. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...