Une esquadrille d'hydravions se pose au Bouveret

AéronautiqueUne petite dizaine d'engins emmène les intéressés à voler entre lac et ciel dès vendredi 7 août jusqu'à lundi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous voulons partager notre passion et promouvoir cette pratique aéronautique», explique Pascal Balet, organisateur de la 7e Rencontre d’hydravions du Bouveret (VS). Dès vendredi 7 août et jusqu’à lundi soir (dès 9 h), une dizaine d’hydravions, dont deux Piper Super Cub, trois Savannah et un Twinbee, virevolteront entre lac et ciel, après des décollages effectués près de la plage Rive bleue.

Si elle permet aux passionnés de se retrouver, cette réunion d’hydravions offre aussi au public la possibilité de monter à bord de l’un des engins pour une balade aérienne. «Il faut profiter de cette occasion, plaide Pascal Balet. Car les autorisations qui nous sont octroyées restent rares – nous en avons obtenu huit cette année en Suisse. Ce qui est incompréhensible. Car un hydravion fait moins de bruit qu’un avion traditionnel.»

Le prix du vol s’élève à 160 francs pour 20 minutes. Il s’agit pour les organisateurs d’amortir le prix de cette autorisation de voler au Bouveret, qui s’élève à près de 5000 francs. «Ce n’est pourtant qu’une autorisation de dépose en campagne, la seule que nous soyons en mesure d’obtenir, précise Pascal Balet. Heureusement que nous avons été soutenus par l’Office du tourisme et la Municipalité.»

Une vingtaine de bénévoles contribuent au bon déroulement de la réunion. Ces derniers jours, ils ont balisé la piste de décollage dans la baie du Bouveret en plaçant trois corps-morts de 3 tonnes par 70 mètres de fond. Cela avant de tendre 2 km de câbles, sur lesquels ont été fixées les bouées de démarcation, puis les bouées d’accostage. Le plaisir de voler entre lac et ciel était à ce prix.

Créé: 06.08.2015, 20h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...