Passer au contenu principal

Un espion présumé est acculé dans une pizzeria

Un homme de main de la Turquie aurait été enfermé par des sympathisants du PKK dans la chambre froide d’un restaurant dans le canton de Berne. La justice suisse enquête.

Le conflit turco-kurde se manifeste en Suisse. En mai dernier, le Kurde Aydin K. dit s’être retrouvé emprisonné dans la chambre froide de la pizzeria alémanique où il travaillait. Son ancien patron, le compatriote Karzan D., et d’autres complices l’auraient enfermé pour le forcer à dévoiler ses supposées activités d’espionnage accomplies pour le compte de la Turquie.
Le conflit turco-kurde se manifeste en Suisse. En mai dernier, le Kurde Aydin K. dit s’être retrouvé emprisonné dans la chambre froide de la pizzeria alémanique où il travaillait. Son ancien patron, le compatriote Karzan D., et d’autres complices l’auraient enfermé pour le forcer à dévoiler ses supposées activités d’espionnage accomplies pour le compte de la Turquie.
ILLUSTRATION: BENJAMIN GÜDEL

Aydin K. nous accueille dans le Mittelland bernois, où les géraniums fleurissent facilement sur les balcons. L’homme est méfiant. Il veut s’assurer que nous sommes bien des journalistes, que nous ne représentons aucun danger. Notre hôte dit être prudent dés­ormais. Le Kurde, âgé de 37 ans, affirme avoir été tabassé par des compatriotes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.