Les EPF ont un nouveau président

PolitiqueMichael Hengartner, recteur de l'Université de Zurich, a été nommé président du Conseil des EPF par le Conseil fédéral

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'annonce très attendue dans les labos du pays vient de tomber: le Conseil des Écoles polytechniques fédérales (EPF) a un nouveau président. Sur proposition de Guy Parmelin, ministre de tutelle des EPF, le Conseil fédéral annonce la nomination de Michael Hengartner, recteur de l’Université de Zurich depuis 2014, à ce poste.

À mi-chemin entre la science et la politique, le poste de président des EPF, organe stratégique qui désigne les professeurs des écoles polytechniques et qui tranche lorsque l’un d’eux dérape, n'est pas une sinécure. Le président, consulté quant à l'orientation des écoles, doit également affronter le politique lorsque sont discutées les enveloppes budgétaires. Il faut donc être aussi bon scientifique que fin stratège et pouvoir compter sur un réseau solide.

Âgé de 53 ans, le futur président, qui entrera en fonction le 1er février prochain, «a grandi à Québec, possède la double nationalité suisse et canadienne et a étudié la biochimie à l’Université Laval de Québec. Il a obtenu son doctorat en 1994 au Massachusetts Institute of Technology, dans le laboratoire du lauréat du prix Nobel H. Robert Horvitz. Il a ensuite dirigé un groupe de recherche au Cold Spring Harbor Laboratory, aux États-Unis, jusqu’en 2001, année où il a été nommé au poste de professeur titulaire de la chaire Ernst Hadorn, nouvellement créée à l’Institut de biologie moléculaire de l’Université de Zurich. De 2009 à 2014, il a été doyen de la Faculté de mathématiques et de sciences naturelles de l’Université de Zurich», indique la Confédération.

Créé: 04.09.2019, 13h53

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...