Passer au contenu principal

Débat sur le nucléaireLes entreprises suisses veulent économiser plus d’électricité

Selon une étude de l’Agence de l’énergie pour l’économie, elles pourraient économiser jusqu’à 7 térawattheure (TWh) d’ici 2050. Les centrales nucléaires suisses produisent annuellement 25 TWh d’électricité.

Quatre scénarios ont été mis au point par l’AEnEC pour améliorer l'efficacité énergétique des entreprises.
Quatre scénarios ont été mis au point par l’AEnEC pour améliorer l'efficacité énergétique des entreprises.
Keystone

«Avec cette étude, l’économie montre quelle contribution elle peut apporter à l’effort collectif de la Suisse et qu’elle est prête à assumer sa responsabilité», a déclaré Pascal Gentinetta, président de l’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEC) et président de la direction d’economiesuisse, dans un communiqué mercredi.

La sortie du nucléaire, décidée par le Conseil fédéral il y a un an, exige une baisse de la consommation d’énergie. La recherche, intitulée «Efficacité électrique de l’économie suisse», a examiné l’effet de près de 5000 mesures pour réduire la consommation d’électricité chez 620 de ses membres.

Quatre scénarios ont été mis au point pour les horizon 2020 et 2050 par l’AEnEC et son partenaire de recherche TEP Energy GmbH. Cette efficacité peut osciller, selon l’étude, entre 1,5 et 3 TWh pour 2020. Un but que soutiennent également économiesuisse et l’Union des arts et métiers (USAM), relève l’AEnEC.

Les variations proviennent du nombre d’entreprises engagées, du nombre de mesures mises en oeuvre et de leur efficacité.

Pas seule

En 2050, l’étude prévoit une réduction de 7 TWh sur les 29 que les entreprises ont consommé en 2010. Un chiffre indicatif à prendre avec «une grande prudence», écrit l’agence. Le Conseil fédéral demande dans sa «Nouvelle politique énergétique de la Confédération», une réduction de 23 TWh sur une consommation totale prévue de 79.

Une baisse que l’économie ne veut pas être seule à prendre en charge. «Il revient au Conseil fédéral et au pouvoir politique d’indiquer comment d’autres acteurs de la société peuvent combler cette lacune», estime Pascal Gentinetta, cité dans le communiqué.

L’AEnEC souhaite que les entreprises restent libres d’appliquer les mesures d’efficacité énergétique, mais assure qu’elles y sont «très intéressées».

Les 2200 entreprises affiliées à l’AEnEC ont déjà réduit leur consommation d’électricité de 1 TWh par rapport à 1990, note l’agence. Cette plateforme de services a été fondée en 1999. Elle constitue un relais entre l’économie et la Confédération.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.