L'enquête sur «Daniel M.» close au printemps

ConfédérationLa délégation du Parlement enverra ensuite son projet de rapport aux milieux intéressés pour consultation.

Le Parlement veut que la lumière soit faite dans l'affaire de l'espion présumé «Daniel M.»

Le Parlement veut que la lumière soit faite dans l'affaire de l'espion présumé «Daniel M.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Délégation des commissions de gestion du Parlement entend clore son enquête sur l'affaire de l'espion présumé «Daniel M.» d'ici le printemps. Elle a annoncé vendredi avoir finalisé son concept d'inspection et défini le calendrier des travaux.

Une fois l'enquête close, la délégation enverra son projet de rapport aux milieux intéressés pour consultation. Elle publiera le rapport final pour autant qu'aucun intérêt prépondérant ne s'y oppose. Pour garantir le bon déroulement de l?enquête, elle ne communiquera plus aucun renseignement jusqu'à sa clôture.

Le SRC sur le grill

L'espion suisse «Daniel M.» a été arrêté le 28 avril à Francfort. Ce détective privé, ex-policier zurichois, avait été chargé par le SRC d'identifier les inspecteurs du fisc de Rhénanie du Nord-Westphalie qui oeuvraient à recueillir des données sur des clients allemands de banques suisses. Ce Land est à la pointe des efforts de l'administration en vue de sanctionner les Allemands déposant leur argent sur des comptes en Suisse pour éviter l'impôt.

Le 24 mai, la délégation a annoncé vouloir analyser la question de l'implication de «Daniel M.» comme source du Service de renseignement (SRC), et vérifier dans quelle mesure et depuis quand elle a été informée de l'affaire. Elle veut aussi savoir comment le SRC a mis au courant le chef du Département de la défense à l'époque (Ueli Maurer, actuel ministre des finances), comment ce dernier a exercé sa surveillance sur le SRC et comment il en a informé le Conseil fédéral. (ats/nxp)

Créé: 23.06.2017, 14h43

Articles en relation

Le banquier suspect a déménagé en Allemagne

Suisse Soupçonné d'avoir vendu des données au fisc allemand, un cadre d'UBS vit en Allemagne. Il doit être jugé à Bellinzone en septembre. Pas sûr qu'il vienne. Plus...

Un tribunal allemand se penche sur l'espion suisse

Soupçons d'espionnage La Cour suprême fédérale de Karlsruhe s'est penchée sur une demande de libération de l'agent secret présumé arrêté fin avril. Plus...

Affaire d'espionnage: le MPC a agi sans le SRC

Suisse L'ouverture d'une procédure pénale contre des représentants du fisc allemand s'est faite sans le concours du Service de renseignement (SRC). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...