Passer au contenu principal

Suisse-KosovoL'engagement de la Swisscoy sera prolongé

La commission de la politique de sécurité du Conseil national a approuvé ce mardi la prolongation et l'augmentation des effectifs de la Swisscoy au Kosovo.

Un ecusson "KFOR" (Kosovo Force multinationale) sur la tenue d'un militaire suisse du contingent de la Swisscoy marchant à Novo Selo au Kosovo.
Un ecusson "KFOR" (Kosovo Force multinationale) sur la tenue d'un militaire suisse du contingent de la Swisscoy marchant à Novo Selo au Kosovo.
archive, Keystone

La Swisscoy doit rester engagée au Kosovo jusqu'à fin 2023. La commission de la politique de sécurité du Conseil national approuve mardi par 16 voix contre 8 la prolongation demandée par le gouvernement, ainsi que l'augmentation des effectifs.

Le Conseil fédéral demande un contingent de maximum 195 militaires dès avril 2021. Ce contingent peut être renforcé avec 20 personnes en cas de menace accrue. Ces renforts ne peuvent opérer que durant quatre mois. Cinquante personnes peuvent être engagées pour une durée de huit mois afin d'accomplir des tâches de logistique et de maintenance.

La commission a refusé par 14 voix contre 10 de limiter ces contingents, précisent les services du Parlement. Au vu des tensions, il est important de donner au Conseil fédéral la possibilité d'augmenter les effectifs si nécessaire.

La situation politique et sécuritaire dans les Balkans occidentaux rend la présence de la Kosovo Force multinationale (KFOR) nécessaire. L'engagement de la Swisscoy est pertinent et ne pose pas de problème du point de vue de la neutralité, estime la majorité de la commission.

Engagement inapproprié

Une minorité de la commission est d'avis que le mandat de la Swisscoy ne doit pas être permanent. Après 20 ans, il est temps d'y mettre un terme, selon elle.

Pour une autre minorité, l'engagement de moyens militaires n'est pas approprié. Il vaudrait mieux miser sur le renforcement de la coopération civile au développement. Deux autres minorités proposent de réaffecter les moyens au sein du contingent plutôt que de les augmenter. Les travaux de réparation et de maintenance pourraient être confiés à des entreprises locales.

La commission a par ailleurs refusé par 21 voix contre 3 de renvoyer le projet au Conseil fédéral en lui demandant de retirer les troupes d'ici la fin de l'année.

Depuis 1999

L'Assemblée fédérale a approuvé l'engagement de la Swisscoy au sein de la KFOR jusqu'au 31 décembre 2020. Les prestations suisses ont été adaptées aux besoins de la KFOR. Le contingent est passé de 235 à 190 militaires en avril 2018, puis à 165 depuis octobre 2019. Une partie des moyens a été ramenée en Suisse, notamment des véhicules blindés.

Depuis octobre 1999, l?armée suisse participe à la Kosovo Force multinationale. A ses débuts, la Swisscoy était une compagnie logistique non armée. Elle a ensuite adapté ses tâches et ses effectifs aux besoins de la KFOR.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.