Énergie hydraulique: minisuspense autour de la réforme

SuisseUn premier vote a enterré la révision de la loi sur les forces hydrauliques au Conseil national avant qu'un second ne le repêche. Grâce à la voix de la présidente Isabelle Moret.

Isabelle Moret a fait pencher la balance au Conseil national.

Isabelle Moret a fait pencher la balance au Conseil national. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les centrales hydrauliques auront des conditions facilitées pour les études d'impact environnemental. Après avoir enterré vendredi en votations finales la révision de la loi sur les forces hydrauliques, le National l'a sauvée grâce à la voix de sa présidente PLR.

Le renouvellement des concessions hydrauliques arrivant à échéance exige un réexamen complet de l'installation. Pour les centrales dont la puissance installée est supérieure à 3 MW, la loi exige une étude d'impact sur l'environnement prenant en compte l'état initial. Avec le projet, c'est l'état actuel qui servira de base aux contrôles requis.

Stratégie énergétique 2050

La gauche y voit un affaiblissement anachronique de la protection de la nature. L'énergie hydraulique a un gros impact environnemental sur les cours d'eau et les exploitations devraient contribuer aux mesures de renaturation aussi lors du renouvellement de concession, a demandé le camp rose vert en vain durant les débats.

Le PDC avait proposé que des mesures de revalorisation proportionnées en faveur de la nature et du paysage puissent être convenues ou ordonnées pour tous les renouvellements de concession. Le Parlement n'a pas voulu de ce compromis. La révision est issue d'une initiative parlementaire UDC.

La grande majorité du PLR l'a soutenue en arguant que l'harmonisation des conditions renforcera la sécurité du droit. Les partisans estiment important de définir un cadre légal clair pour l'utilisation de l'énergie hydraulique en vue de la réalisation des objectifs de développement de la Stratégie énergétique 2050.

Avis fluctuants

Les votations finales ont montré que certains avaient un avis fluctuant sur la question. Alors que le Conseil des Etats venait de confirmer leur soutien à la révision par 27 voix contre 16 et 1 abstention, le National l'a d'abord rejetée par 98 voix contre 91 et 6 abstentions.

Invoquant les erreurs de vote de certains députés, Marcel Dettling (UDC/SZ) a déposé avec succès une motion d'ordre pour exiger un nouveau scrutin. Le camp des opposants et celui des partisans de la révision arrivant à égalité, la présidente Isabelle Moret (PLR/VD) a tranché en faveur de la réforme, acceptée par 96 voix contre 95 et 7 abstentions.

Neuf députés ont changé d'avis entre les deux votes. A l'UDC, Lorenzo Quadri (TI), Piero Marchesi (TI), Martina Bircher (AG) et Stefanie Heimgartner (AG) sont passés dans le camp du oui. Lukas Reimann (SG) s'est finalement abstenu.

Dans le groupe du centre, Stefan Müller-Altermatt (PDC/SO) et Priska Wismer (CVP/LU) ont aussi basculé du non à l'abstention. Dans l'autre camp, François Pointet (PVL/VD) et Bruno Storni (PS/TI) sont passés de l'abstention au non. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2019, 11h03

Articles en relation

L'énergie hydraulique devrait être mieux pensée

Suisse Les chercheurs ont étudié une douzaine de projets pour proposer les meilleures pistes dans leur rapport «Force hydraulique et marché» publié ce lundi. Plus...

Conflit autour de la redevance hydraulique

Valais Plusieurs communes valaisannes ont obtenu que le Tribunal fédéral annule une décision de la justice valaisanne sur la redevance hydraulique. Plus...

Vers un statu quo sur la redevance hydraulique

Suisse Cantons et communes se sont opposés à une baisse de la redevance pour les exploitants de centrale hydraulique. Le Conseil national a préféré s'incliner. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: les courbes s'aplanissent
Plus...