Passer au contenu principal

SuisseLes élus sauvent leur AG en 1ère classe

Les parlementaires ont estimé que le passage à un abonnement général de seconde classe ne permettrait pas de faire des économies.

Lukas Reimann (UDC/SG) voulait que les parlementaires renoncent à leur AG de 1ère classe.
Lukas Reimann (UDC/SG) voulait que les parlementaires renoncent à leur AG de 1ère classe.
Keystone

Les parlementaires fédéraux ne devront pas renoncer à l'AG en 1ère classe. Le National a enterré jeudi par 154 voix contre 28 une motion en ce sens de Lukas Reimann (UDC/SG). Les députés ne croient pas que cela permette de faire des économies.

La différence s'élèverait à 600'000 francs si les parlementaires recevaient un AG 2e classe, elle atteindrait «des millions» si cette mesure était appliquée à tout le personnel de la Confédération, a lancé le St-Gallois. En renonçant à la première classe, les élus adresseraient un signal fort à la population, a-t-il plaidé en vain.

Pas d'AG pour tout le monde

Doris Leuthard a renoncé à s'exprimer. Dans sa réponse, le Conseil fédéral avait rappelé que l'indemnisation actuelle des frais de voyage est une solution avantageuse et efficace. Elle permet un défraiement de manière forfaitaire et à peu de frais administratifs.

Les employés de la Confédération n'ont en principe pas droit à un abonnement général gratuit. Seuls ceux qui accomplissent des voyages de service durant 90 jours ou plus par an en bénéficient pour compenser leurs frais.

A partir d'un taux d'occupation de 50%, les employés des CFF bénéficient d'un abonnement général qui doit être déclaré dans le certificat de salaire. Les parlementaires obtiennent quant à eux un abonnement de 1ère classe ou une somme équivalente à titre d'indemnité forfaitaire.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.