Passer au contenu principal

Une élue UDC fait plier l’écriture inclusive

Le parlement de la Ville de Zurich ne peut pas refuser une interpellation qui n’utilise que le genre masculin.

Susanne Brunner avait récolté 16'000 francs grâce à une opération de financement participatif pour soutenir ses démarches judiciares.
Susanne Brunner avait récolté 16'000 francs grâce à une opération de financement participatif pour soutenir ses démarches judiciares.
Keystone

Susanne Brunner est en passe de remporter son bras de fer contre la «police du genre», comme elle l’appelle. Vendredi dernier, le Conseil de district de Zurich donnait raison à l’élue UDC au parlement de la ville de Zurich: le législatif communal ne peut pas refuser de traiter un objet parlementaire parce que celui-ci n’utilise que le genre masculin. Ce mardi, la victoire de Susanne Brunner est presque complète: le bureau du parlement vient de décider qu’il ne veut pas de recours contre cette décision, informe un de ses membres. Le dernier mot revient au parlement, qui doit dire le 5 février s’il souhaite porter l’affaire plus loin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.