Élections fédérales: l'UDC serait en perte de vitesse

SondageSi les Suisses avaient voté fin septembre pour renouveler le Conseil national, le PS et les Vert'Libéraux en seraient sortis gagnants. La configuration des forces des partis resterait la même qu'en 2011

41% des sondés estiment que l'UDC est la mieux à même à pouvoir résoudre les problèmes qui y sont liés.

41% des sondés estiment que l'UDC est la mieux à même à pouvoir résoudre les problèmes qui y sont liés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si la population avait voté fin septembre pour renouveler le Conseil national, c'est l'UDC qui aurait perdu le plus de plumes. A plus d'une année des élections fédérales, le PDC, les Verts et le PBD marquent aussi une tendance au recul. Le PS, le PLR et les Vert'libéraux sont en progression.

Les forces resteraient les mêmes

La configuration des forces des partis resterait toutefois la même qu'en 2011, explique l'institut gfs.bern qui a mené le baromètre électoral de la SSR SRG publié ce vendredi 3octobre. Avec 24,6% des intentions de vote (-2 points par rapport à 2011), l'UDC reste la première force politique de Suisse, suivie par le Parti socialiste (PS) qui récolterait 20,1% des voix ( 1.4).

Les Libéraux-Radicaux (PLR), qui ambitionnent de dépasser le PS, manqueraient leur objectif, puisqu'ils obtiendraient 15,8% des voix (tout de même une hausse de 0,7%). Enfin, le Parti démocrate-chrétien (PDC) comptabiliserait 11,2% des suffrages, soit une baisse de 1,1 point, et le Parti bourgeois-démocratique (PBD) 4,8%, en léger recul (-0,6).

Si le PBD et le PDC joignaient leurs forces, ils devanceraient le PLR, relève l'institut gfs.bern. Les Vert'libéraux et les Verts arriveraient quant à eux ex-aequo (7,3%). Respectivement avec une progression de 1,9 point et une diminution de 1,1 point.

La marge d'erreur du sondage est de plus ou moins 2,2%. Concernant la participation, 46% des personnes interrogées disent avoir l'intention d'aller voter aux élections fédérales du 18 octobre 2015. Pour rappel, le taux de participation s'était élevé à 49,1% lors des élections de 2011.

Bilatérales privilégiées

Les sondés ont également été interrogés sur les rapports entre la Suisse et l'Union européenne (UE). Ainsi, s'ils devaient choisir entre le maintien des accords bilatéraux avec l'UE et l'application de l'initiative contre l'immigration de masse, ils seraient 58% à privilégier les relations avec l'UE. Quelque 30% opteraient pour le texte de l'UDC.

Da façon générale, trois quarts des personnes interrogées (73%) seraient favorables à ce que le Conseil fédéral mette en oeuvre l'initiative du 9 février tout en maintenant les accords bilatéraux. Le texte de l'UDC va pourtant à l'encontre de la libre circulation des personnes, puisqu'il introduit des quotas de travailleurs immigrés.

De manière générale, 45% des sondés sont pour une application «plutôt flexible» de cette initiative contre l'immigration de masse. Onze pourcents défendent une application «très flexible», 22% une exécution «plutôt stricte» et 14% une mise en place «très stricte».

Sans surprise, une majorité des électeurs UDC (78%) s'expriment en faveur d'une application stricte. Du côté du PS, les électeurs soutiennent le pragmatisme: ils sont 73% à pencher pour une mise en œuvre flexible.

Darbellay le plus crédible

Pour 29% des personnes interrogées, la migration est le problème politique le plus urgent. Et 41% des sondés estiment que l'UDC est la mieux à même à pouvoir résoudre les problèmes qui y sont liés.

La santé, le chômage et les questions sociales leur tiennent également à coeur. Des thèmes pour lesquels ils font plutôt confiance au PS (quelque 30%). Concernant les questions relatives à l'Europe, c'est le PLR qui est le plus cité.

Enfin, les sondés ont également été invités à donner leur opinion sur les présidents de partis. Et c'est le patron du PDC, Christophe Darbellay, qui est considéré comme le plus crédible (par 56% des voix).

Il est talonné par le président du PS Christian Levrat (54%), puis du PLR Philipp Müller (44%) et de l'UDC Toni Brunner (38%). A noter que ce dernier récolte davantage d'avis défavorables: 41% ne le trouvent pas crédible. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2014, 17h00

Articles en relation

Darbellay en appelle à un «noyau fort» au centre

Fédérales 2015 Christophe Darbellay souhaite s'allier avec le PBD lors des prochaines élections fédérales et «créer un noyau fort au centre» permettant de conserver deux sièges au gouvernement. Plus...

Les Verts et les Vert'libéraux visent un siège au Conseil fédéral

Elections fédérales 2015 Les deux partis envisagent une alliance écologique pour obtenir une place parmi les sept Conseillers. Martin Bäumle parle d'une plus grande légitimité que le PLR. Plus...

Le président du PLR sûr à 100% de garder deux conseillers fédéraux

Elections fédérales 2015 Philipp Müller est persuadé que son parti gardera les mêmes conseillers qu'à l'heure actuelle. Il souhaite également que sa formation devienne la deuxième de Suisse. Plus...

PDC et PLR s'interrogent sur de futures alliances

Elections fédérales Christophe Darbellay veut connaître le positionnement du PLR vis-à-vis de l'UDC. Le parti de Philipp Müller botte en touche et joue la montre, rappelant ses différences avec le PDC. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: les poussins mâles ne seront plus broyés mais gazés
Plus...