Passer au contenu principal

Tout sur l'élection au Conseil fédéral de mercredi

L'Assemblée fédérale choisira ce 9 décembre le nouveau conseiller fédéral. Elle réélira aussi les sortants ainsi que le chancelier de la Confédération et le président. Rappel.

La semaines à venir ne seront pas de tout repos pour le nouveau conseiller fédéral, Guy Parmelin. (Jeudi 10 décembre 2015)
La semaines à venir ne seront pas de tout repos pour le nouveau conseiller fédéral, Guy Parmelin. (Jeudi 10 décembre 2015)
Keystone
Le nouveau conseiller fédéral Guy Parmelin avec Géraldine Savary. (Mercredi 9 décembre 2015)
Le nouveau conseiller fédéral Guy Parmelin avec Géraldine Savary. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Keystone
Guy Parmelin avec son épouse Gattin Caroline. (Mercredi 9 décembre 2015)
Guy Parmelin avec son épouse Gattin Caroline. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Le nouveau Conseil fédéral a prêté serment devant l'Assemblée. On reconnaît Johann Schneider-Ammann, Alain Berset, Guy Parmelin et le nouveau Chancelier Walter Thurnherr. (Mercredi 9 décembre 2015)
Le nouveau Conseil fédéral a prêté serment devant l'Assemblée. On reconnaît Johann Schneider-Ammann, Alain Berset, Guy Parmelin et le nouveau Chancelier Walter Thurnherr. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Le Parlement a également élu le président de la Confédération pour 2016 et en la personne de Johann Schneider-Ammann et de la vice-présidente avec Doris Leuthard. (Mercredi 9 décembre 2015)
Le Parlement a également élu le président de la Confédération pour 2016 et en la personne de Johann Schneider-Ammann et de la vice-présidente avec Doris Leuthard. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
L'Assemblée fédéral a également élu un nouveau Chancelier en la personne de Walter Thurnherr, membre du PDC et secrétaire du DETEC. (Mercredi 9 décembre 2015)
L'Assemblée fédéral a également élu un nouveau Chancelier en la personne de Walter Thurnherr, membre du PDC et secrétaire du DETEC. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
La délégation vaudoise qui s'est déplacée à Berne laisse exploser sa joie. On reconnaît Pierre-Yves Maillard, Pascal Broulis et Philippe Parmelin, syndic de Bursins, qui malgré son nom, n'est pas parent du nouveau Conseiller fédéral. (Mercredi 9 décembre 2015)
La délégation vaudoise qui s'est déplacée à Berne laisse exploser sa joie. On reconnaît Pierre-Yves Maillard, Pascal Broulis et Philippe Parmelin, syndic de Bursins, qui malgré son nom, n'est pas parent du nouveau Conseiller fédéral. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
C'est fait! Le Vaudois Guy Parmelin est élu au Conseil fédéral au troisième tour avec 138 voix. (Mercredi 9 décembre 2015)
C'est fait! Le Vaudois Guy Parmelin est élu au Conseil fédéral au troisième tour avec 138 voix. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Les supporters de Guy Parmelin exultent au restaurant Ambassador. (Mercredi 9 décembre 2015)
Les supporters de Guy Parmelin exultent au restaurant Ambassador. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Le président de l'UDC, Toni Brunner, peut se détendre: les trois candidats officiels du parti, dont Guy Parmelin (à droite), ne sont pas menacés par un candidat surprise. (Mercredi 9 décembre 2015)
Le président de l'UDC, Toni Brunner, peut se détendre: les trois candidats officiels du parti, dont Guy Parmelin (à droite), ne sont pas menacés par un candidat surprise. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Place au vote et le candidat au Conseil fédéral Thomas Aeschi s'y colle, sous les yeux de sa collègue de parti Magdalena Martullo-Blocher. Le Zougois arrive derrière Guy Parmelin au premier  tour avec 61 voix contre 90 pour le Vaudois. (Mercredi 9 décembre 2015)
Place au vote et le candidat au Conseil fédéral Thomas Aeschi s'y colle, sous les yeux de sa collègue de parti Magdalena Martullo-Blocher. Le Zougois arrive derrière Guy Parmelin au premier tour avec 61 voix contre 90 pour le Vaudois. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Avant de choisir un successeur à Eveline Widmer-Schlumpf, les chefs de groupe, comme Adrian Amstutz (UDC), prennent la parole. (Mercredi 9 décembre 2015)
Avant de choisir un successeur à Eveline Widmer-Schlumpf, les chefs de groupe, comme Adrian Amstutz (UDC), prennent la parole. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Il est le plus jeune des conseillers fédéraux actuels avec 43 ans. Depuis son élection en décembre 2011, le Fribourgeois s'occupe du Département fédéral de l'intérieur (DFI).Il a été également plébiscité par l'Assemblée fédérale avec un score brillant de 210 voix.
Il est le plus jeune des conseillers fédéraux actuels avec 43 ans. Depuis son élection en décembre 2011, le Fribourgeois s'occupe du Département fédéral de l'intérieur (DFI).Il a été également plébiscité par l'Assemblée fédérale avec un score brillant de 210 voix.
Keystone
Il est le second Bernois du gouvernement. Il a abandonné la tête du groupe familial pour reprendre le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) en novembre 2010. Il est âgé de 63 ans.Il a otbenu 191 voix, un score plus qu'honorable qui fait qu'une nouvelle fois, Ueli Maurer est le moins bien élu des Conseillers fédéraux.
Il est le second Bernois du gouvernement. Il a abandonné la tête du groupe familial pour reprendre le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) en novembre 2010. Il est âgé de 63 ans.Il a otbenu 191 voix, un score plus qu'honorable qui fait qu'une nouvelle fois, Ueli Maurer est le moins bien élu des Conseillers fédéraux.
Keystone
Elue en septembre 2010, la conseillère fédérale bernoise dirige le Département fédéral de justice et police (DFJP). Pianiste distinguée, elle est âgée de 55 ans.Les craintes étaient grandes qu'elle fasse un mauvais score mais elle a finalement récolté 182 voix.
Elue en septembre 2010, la conseillère fédérale bernoise dirige le Département fédéral de justice et police (DFJP). Pianiste distinguée, elle est âgée de 55 ans.Les craintes étaient grandes qu'elle fasse un mauvais score mais elle a finalement récolté 182 voix.
Keystone
Le Neuchâtelois occupe dès son élection en septembre 2009 le Département fédéral de l'intérieur (DFI) avant de prendre la tête en 2012 du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il est âgé de 55 ans.L'élu neuchâtelois a fait mieux encore que Doris Leuthard avec un total de 217 voix.
Le Neuchâtelois occupe dès son élection en septembre 2009 le Département fédéral de l'intérieur (DFI) avant de prendre la tête en 2012 du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il est âgé de 55 ans.L'élu neuchâtelois a fait mieux encore que Doris Leuthard avec un total de 217 voix.
Keystone
Le conseiller fédéral zurichois n'a occupé qu'un seul et unique dicastère depuis son arrivée au gouvernement en janvier 2009. Il est à la tête du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Il est également le ministre le plus âgé puisqu'il a célébré ses 65 ans en 2015.Ueli Maurer a obtenu 173 voix, soit plus que son résultat de 2011 avec 159 suffrages.
Le conseiller fédéral zurichois n'a occupé qu'un seul et unique dicastère depuis son arrivée au gouvernement en janvier 2009. Il est à la tête du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Il est également le ministre le plus âgé puisqu'il a célébré ses 65 ans en 2015.Ueli Maurer a obtenu 173 voix, soit plus que son résultat de 2011 avec 159 suffrages.
Keystone
La conseillère fédérale argovienne en charge du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) est la senior du gouvernement. Non en terme d'âge -elle n'a que 52 ans- mais à la lumière de sa longévité politique: elle est entrée au Conseil fédéral en 2006.Elle a obtenu 215 voix, un score canon pour la doyenne du collège.
La conseillère fédérale argovienne en charge du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) est la senior du gouvernement. Non en terme d'âge -elle n'a que 52 ans- mais à la lumière de sa longévité politique: elle est entrée au Conseil fédéral en 2006.Elle a obtenu 215 voix, un score canon pour la doyenne du collège.
Keystone
Des louanges et des fleurs pour Eveline Widmer-Schlumpf . Le Parlement lui a rendu hommage. (Mercredi 9 décembre 2015)
Des louanges et des fleurs pour Eveline Widmer-Schlumpf . Le Parlement lui a rendu hommage. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
L'assemblée fédérale compte en tout 246 membres. Lors de cette élection 2015, 245 députés sont présents, le conseiller national PBD Urs Gasche s'étant excusé pour raison de santé
L'assemblée fédérale compte en tout 246 membres. Lors de cette élection 2015, 245 députés sont présents, le conseiller national PBD Urs Gasche s'étant excusé pour raison de santé
Keystone
La ministre sortante Eveline Widmer-Schlumpf a pris congé de l'Assemblée. Elle a été par deux fois acclamée comme jamais sous la Coupole, deux standing ovations qui lui ont fait venir les larmes aux yeux. (Mercredi 9 décembre 2015)
La ministre sortante Eveline Widmer-Schlumpf a pris congé de l'Assemblée. Elle a été par deux fois acclamée comme jamais sous la Coupole, deux standing ovations qui lui ont fait venir les larmes aux yeux. (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Eveline Widmer-Schlumpf, qui se retire du Conseil fédéral à la fin de l'année, a pris la parole. Elle a remercié Christa Markwalder, présidente du National. Elle a rendu hommage au système politique suisse et à la Constitution.  ( Mercredi 9 décembre 2015)
Eveline Widmer-Schlumpf, qui se retire du Conseil fédéral à la fin de l'année, a pris la parole. Elle a remercié Christa Markwalder, présidente du National. Elle a rendu hommage au système politique suisse et à la Constitution. ( Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
Échange courtois entre Guy Parmelin (à gauche) et Thomas Aeschi.Le match entre les deux s'annonce serré (Mercredi 9 décembre 2015)
Échange courtois entre Guy Parmelin (à gauche) et Thomas Aeschi.Le match entre les deux s'annonce serré (Mercredi 9 décembre 2015)
Keystone
La dernière assermentation du Conseil fédéral le 14 décembre 2011, il y a 4 ans. Alain Berset avait alors été élu pour succéder à Micheline Calmy-Rey.
La dernière assermentation du Conseil fédéral le 14 décembre 2011, il y a 4 ans. Alain Berset avait alors été élu pour succéder à Micheline Calmy-Rey.
Keystone
La conseillère fédérale en charge des Finances a jeté l'éponge après les élections fédérales du 18 octobre. Elle a accepté son élection en décembre 2007, malgré les pressions de son parti (UDC) qui l'éjecte de ses rangs. Elle a pris les rênes dans un premier temps du Département fédéral de justice et police de son prédécesseur Christoph Blocher avant de donner sa pleine mesure au Département fédéral des finances dès septembre 2010. Elle est âgée de 59 ans.
La conseillère fédérale en charge des Finances a jeté l'éponge après les élections fédérales du 18 octobre. Elle a accepté son élection en décembre 2007, malgré les pressions de son parti (UDC) qui l'éjecte de ses rangs. Elle a pris les rênes dans un premier temps du Département fédéral de justice et police de son prédécesseur Christoph Blocher avant de donner sa pleine mesure au Département fédéral des finances dès septembre 2010. Elle est âgée de 59 ans.
Keystone
1 / 28

Le 9 décembre, ce sera la fin du suspense: on saura enfin quel candidat UDC l'Assemblée fédérale élira. Va-t-elle choisir parmi le ticket officiel de l'UDC composé de Thomas Aeschi, Norman Gobbi et du Vaudois Guy Parmelin? Ou va-t-elle pencher pour un candidat sauvage, répétant ainsi le scénario de 2007 où les parlementaires avaient élu Eveline Widmer-Schlumpf en lieu et place d'un candidat agréé par le parti? Réponse mercredi, en fin de matinée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.