Johann Schneider-Ammann élu président

Conseil fédéralLe libéral-radical bernois de 63 ans présidera la Confédération en 2016.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Assemblée fédérale a élu mercredi Johann Schneider-Ammann par 196 voix sur 208 bulletins valables. Le ministre de l'économie succède à la socialiste Simonetta Sommaruga. Douze bulletins ont porté le nom de personnalités diverses. Vingt-sept étaient blancs et six nuls. Le nouveau président fait un très bon score.

Il faut remonter aux PLR Pascal Couchepin (197 voix en 2007) et Jean-Pascal Delamuraz (201 voix en 1988) et au PDC Alfons Egli (198 voix en 1985) pour retrouver de meilleurs résultats ces trente dernières années.

A titre de comparaison, Simonetta Sommaruga avait récolté 181 voix l'an dernier, le PLR Didier Burkhalter 183 voix en 2013 et l'UDC Ueli Maurer 148 voix en 2012. La socialiste Micheline Calmy-Rey s'était distinguée par un très piètre 106 voix en 2010.

Un honneur, mais surtout un engagement

Dans son discours, Johann Schneider-Ammann a déclaré que devenir président est un très grand honneur, mais surtout un engagement. «Je ferai tout mon possible pour mériter votre confiance», a-t-il promis à l'Assemblée fédérale.

Le futur président de la Confédération a souligné que c'est une chance extraordinaire de pouvoir vivre libres et dans la prospérité. Selon lui, il faut poursuivre l'oeuvre des générations qui nous ont précédés.

Pour assurer notre succès, le Bernois cite deux conditions. D'abord, il faut tout faire pour préserver notre liberté de manoeuvre, en luttant contre certaines menaces comme le terrorisme. Ensuite, il s'agit de résoudre à temps les problèmes les plus brûlants. Et pour ce faire, il importe d'avoir le courage d'engager des réformes.

Dans cette optique, la Suisse bénéficie d'atouts, selon M. Schneider-Ammann. Le ministre de l'économie a cité notamment la capacité d'innovation, la qualité du système de formation et une situation économique et financière favorable. Il a également insisté sur l'importance d'investir dans la recherche et la formation.

25e Bernois

Avec le libéral-radical, le canton de Berne est représenté pour la 25e fois à la présidence de la Confédération. La dernière Bernoise à occuper ce poste était la sortante Simonetta Sommaruga.

«Primus inter pares» dès le 1er janvier, le conseiller fédéral s'offrira une visibilité accrue. Ainsi qu'à son parti. La présidente bernoise du National Christa Markwalder et le président neuchâtelois du Conseil des Etats appartiennent aussi au PLR.

Johann Schneider-Ammann a été élu au Conseil fédéral en 2010. Il a succédé à l'Appenzellois Hans-Rudolf Merz. A l'issue d'une rocade entre ministres, cet ancien chef d'industrie a repris le Département de l'économie des mains de la démocrate-chrétienne Doris Leuthard.

Cette dernière, qui a déjà présidé la Confédération en 2010, devrait à nouveau exercer cette fonction en 2017. En attendant, le Parlement l'a élue vice-présidente du Conseil fédéral par 180 voix sur 203 bulletins valables. (ats/nxp)

Créé: 09.12.2015, 13h35

Articles en relation

Guy Parmelin est élu au Conseil fédéral!

Election du Conseil fédéral Le Vaudois a remporté haut la main le troisième tour devant ses deux concurrents Thomas Aeschi et Norman Gobbi. Il est élu avec 138 voix. Plus...

Un nouvel équilibre au gouvernement

Conseil fédéral En élisant un deuxième UDC, l'Assemblée fédérale a choisi d’équilibrer les forces au sein du Conseil fédéral. Plus...

Conseil fédéral: des femmes en voie de disparition

Suisse Avec le départ d'Eveline Widmer-Schlumpf, le Conseil fédéral ne compte plus que deux élues, Doris Leuthard et Simonetta Sommaruga. Plus...

Guy Parmelin au Conseil fédéral 17 ans après Delamuraz

Portrait Guy Parmelin a été élu pour succéder à Eveline Widmer-Schlumpf. Avec lui, un Vaudois est de retour au Conseil fédéral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...