Il y aura un effet climat, pas forcément celui attendu

Elections fédéralesEn cette année d'élections fédérales, nombreux sont ceux qui se demandent si la mobilisation des jeunes en faveur du climat se transférera dans les urnes.

Plus de 50'000 jeunes ont défilé dans les rues suisses pour la première grève du climat au niveau mondial le 15 mars dernier.

Plus de 50'000 jeunes ont défilé dans les rues suisses pour la première grève du climat au niveau mondial le 15 mars dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis le début de l'année, la jeunesse suisse descend dans les rues du pays pour défendre le climat. En cette année d'élections fédérales, de nombreux observateurs se demandent si cette mobilisation se transférera dans les urnes. L'équation n'est pas si simple.

Plus de 50'000 jeunes ont défilé dans les rues suisses pour la première grève du climat au niveau mondial le 15 mars dernier. L'ampleur de la mobilisation contraste avec le très faible taux de participation des 18-24 ans (30%) lors des dernières élections fédérales.

Pas dans la durée

Cette apparente contradiction n'en est toutefois pas totalement une pour René Knüsel, politologue à l'Université de Lausanne. «Les jeunes s'engagent pour défendre des causes mais pas forcément sur la durée. De plus, il n'est pas sûr que les manifestants perçoivent leur action comme un geste politique», explique-t-il.

René Knüsel n'exclut pas que ces manifestations incitent certains jeunes à s'engager politiquement à l'instar de la guerre du Vietnam qui avait en son temps mobilisé une partie de la jeunesse. L'universitaire rappelle toutefois que la plupart des manifestants sont des gymnasiens qui ne disposent pas encore du droit de vote.

Hausse des adhésions

Certaines jeunesses de parti ont en tout cas constaté une hausse des adhésions depuis le début du mouvement de grève. «En général, nous avions 20 à 30 nouvelles adhésions par mois. Depuis décembre, le rythme a plus que quadruplé avec plus de 100 nouveaux membres par mois», indique Kevin Morisod, co-président des Jeunes Verts suisses.

Leur pendant libéral fait état d'une augmentation de presque 50% depuis l'année dernière et de nouvelles inscriptions chaque semaine. Les rangs de la Jeunesse socialiste se sont également garnis. «Il est impossible d'établir un chiffre précis sur les membres que nous gagnons par mois précisément en raison des grèves», précise toutefois son vice-président Bertil Munk. Pas de hausse notable constatée en revanche du côté des Jeunesses PDC et PLR.

La participation des jeunes a également été plus importante lors des élections cantonales zurichoises qu'il y a quatre ans. Selon des chiffres détaillés pour la ville de Zurich, 23,5% des 18-29 ans se sont rendus aux urnes en 2019 contre 19,5 % en 2015. La hausse s'est révélée plus marquée chez les femmes ( 4,7 points de pourcentage) que chez les hommes ( 3,4 points de pourcentage). La participation totale s'est élevée à 36,1%.

Visibilité accrue

Pour René Knüsel toutefois, l'impact le plus important des grèves du climat réside dans la visibilité qu'elles donnent à la question climatique. «Le fait de voir les jeunes dans les rues indique l'importance du problème. Cela lui donne une visibilité immédiate», relève-t-il.

Une visibilité immédiate qui a déjà eu un impact dans les urnes: lors des élections cantonales à Zurich, Lucerne et Bâle-Campagne, les Verts et les Vert'libéraux ont progressé. Les Verts n'ont pas seulement repris le terrain qu'ils avaient perdu lors des dernières élections, ils ont conquis de nouveaux sièges.

Cette croissance ne s'est pas faite au détriment du PS mais du camp bourgeois et de l'UDC, explique le politologue. Et de prédire pour les élections fédérales «qu'il y aura probablement un effet climat dont l'ampleur dépendra de la chaleur de l'été ou d'un autre événement hors du commun qui pourrait advenir. Ce sont les climato-sceptiques qui vont perdre des sièges». (ats/nxp)

Créé: 22.04.2019, 15h31

Articles en relation

«Pas descendus dans la rue pour des selfies»

Italie La jeune militante suédoise Greta Thunberg a interpellé la classe politique vendredi, lors d'une marche pour le climat à Rome. Plus...

Un dîner pour le climat a bloqué le Grand-Pont

Lausanne Des étudiants, des familles avec enfants et des Lausannois de tous les âges sont descendus du trottoir et ont mangé leur sandwich sur le Grand-Pont de la capitale vaudoise. Plus...

Suisse: ils étaient 50 mille à défiler pour le climat

Réchauffement De Zurich à Lausanne, en passant par Soleure ou Neuchâtel, les rues helvétiques ont encore été envahies, samedi, par les défenseurs du climat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...