Des vidéos pornographiques ont circulé dans une école

VaudDes vidéos crues filmées par des élèves ont circulé dans le préau d'une école de la banlieue lausannoise. La police enquête.

Des vidéos pornographiques ont circulé dans une école de la banlieue lausannoise. Image d'illustration

Des vidéos pornographiques ont circulé dans une école de la banlieue lausannoise. Image d'illustration Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des vidéos à caractère pornographique ont circulé lundi dans une école de la banlieue lausannoise, informe 20Minutes. Selon le quotidien, des images particulièrement crues montraient des enfants d'une autre école, âgés de moins de 10 ans, en train de pratiquer la sodomie. La vidéo, qui circulait parmi des classes de 7e et 8e année (élèves de 11-12 ans) a fini dans les mains d'un professeur, qui a prévenu la police. Une enquête a été ouverte.

«Nous avons une affaire de vidéo pédopornographique qui a circulé dans une école», confirme Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale. Quant à l'hypothèse selon laquelle elle aurait été tournée dans une autre école de la région, elle n'est pas confirmée par la police, qui enquête actuellement pour identifier les personnes et les lieux sur les images.

«Ce cas n'est pas si exceptionnel qu'on pourrait le penser, nous avons déjà pu voir des choses particulièrement trash», reprend Jean-Christophe Sauterel.

Des mesures ont été prises dans l'école où le film a circulé. «Le doyen est passé dans les trois classes concernées pour souligner le caractère pénal de la vidéo», a indiqué la directrice à 20Minutes.

Créé: 03.06.2016, 10h44

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.