Passer au contenu principal

Ebola contraint un Vaudois à vivre 21 jours en quarantaine

Harald Pfeiffer est rentré jeudi passé de Sierra Leone, où le virus mortel frappe toujours. Bien que ne présentant aucun symptôme, il doit rester à l’écart durant trois semaines.

Harald Pfeiffer doit rester 21 jours chez lui à Gland. Sur son écran, des membres de son personnel en combinaison devant le Magbenteh Hospital en Sierra Leone durant la propagation du virus Ebola
Harald Pfeiffer doit rester 21 jours chez lui à Gland. Sur son écran, des membres de son personnel en combinaison devant le Magbenteh Hospital en Sierra Leone durant la propagation du virus Ebola
Christian Brun

«Nous pouvons nous rencontrer mais vous devrez venir chez moi. Je suis en quarantaine», avertit d’office Harald Pfeiffer, 73 ans. Rentré le 27 novembre de Sierra Leone, où il a créé le Magbenteh Hospital, près de Makeni, le retraité est ainsi assigné à domicile durant trois semaines. Soit la période d’incubation du virus Ebola. Matin et soir, il prélève sa température puis envoie les résultats à Eric Masserey, médecin cantonal adjoint. Le Glandois est effectivement resté trois mois dans un pays «où la transmission est étendue et intense»: 6190 cas de maladie à virus Ebola ont déjà été répertoriés, selon un rapport de l’OMS du 21 novembre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.