Nos eaux sont bien trop polluées par les pesticides

SuisseLes hebdomadaires du dimanche ont obtenu, non sans mal, les chiffres établissant la quantité de pesticides présents dans nos eaux souterraines. Et ça fait mal.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans certaines communes, les concentrations de pesticides dans les eaux souterraines sont jusqu'à 25 fois plus élevées que la norme légale, rapportent «le Matin Dimanche» et la «SonntagsZeitung». Les journaux se basent sur des chiffres de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), des données que l'office gardait secrètes. Les hebdomadaires ont dû invoquer la loi sur la transparence pour les obtenir.

Les mesures effectuées dans 31 communes entre Genève et le lac de Constance ont mis à jour des résidus de chlorothalonil dans les eaux souterraines. Sur 20 prélèvements, la concentration autorisée était dépassée. Les communes concernées n'ont pas été informées. «Nous n'avons jamais entendu parler de cette mesure», indique Blaise Clerc, président de Vully-les-Lacs (VD). Or, des concentrations 27 fois trop élevées ont été relevées sur cette commune dans le captage de Montmagny.

Créé: 09.02.2020, 09h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...