Passer au contenu principal

«Le plus dramatique, c’est qu’ils étaient à 400 mètres d’être tirés d’affaire»

Pris dans une tempête, quatorze randonneurs ont passé la nuit dehors. Quatre sont morts, cinq sont dans un état grave. Récit.

Quatorze randonneurs n'ont pas réussi à atteindre la cabane des Vignettes et ont dû passer la nuit dehors. Quatre d'entre eux n'ont pas survécu, cinq se trouvent dans un état critique.
Quatorze randonneurs n'ont pas réussi à atteindre la cabane des Vignettes et ont dû passer la nuit dehors. Quatre d'entre eux n'ont pas survécu, cinq se trouvent dans un état critique.
WIKIPEDIA

De mémoire de sauveteur, on n’avait jamais vécu une situation de pareille ampleur dans les Alpes valaisannes. Surpris par la tempête et des vents à plus de 80 km/h, quatre randonneurs sont morts de froid, cinq autres sont dans un état grave. Au total, ils sont quatorze à avoir passé la nuit dehors, à plus de 3270 m d’altitude. Pascal Gaspoz était dans le premier hélicoptère de la compagnie Air-Glaciers qui s’est rendu sur place lundi. «Le plus dramatique, raconte-t-il, c’est qu’ils étaient au niveau de la prise d’eau de la cabane, à 300 ou 400 mètres d’être tirés d’affaire.» Dans leur calvaire, ils n’ont même pas pu donner l’alarme pendant la nuit.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.