Douze pesticides interdits: plusieurs recours

EnvironnementHuit fabricants font recours contre l'interdiction de pesticides jugés dangereux pour les jeunes enfants, les insectes ou encore les animaux aquatiques.

Le chlorpyrifos et le chlorpyrifos-méthyl comptent parmi les traitements les plus utilisés. Ils ont servi à pulvériser pommes de terre, légumes, baies et raisins.

Le chlorpyrifos et le chlorpyrifos-méthyl comptent parmi les traitements les plus utilisés. Ils ont servi à pulvériser pommes de terre, légumes, baies et raisins. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit fabricants et distributeurs de pesticides ont fait recours contre une décision de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) de bannir douze pesticides contenant du chlorpyrifos et chlorpyrifos-méthyl. Ces produits peuvent endommager le cerveau des jeunes enfants.

Les entreprises touchées par la mesure ont déposé une plainte auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF), ont annoncé Greenpeace et le WWF Suisse dans un communiqué vendredi. Contacté par Keystone-ATS, le TAF a confirmé qu'il y «avait effectivement huit recours pendants contre la décision de l'OFAG du 28 mai 2019».

Mis sur le marché dans les années 1960, le chlorpyrifos et le chlorpyrifos-méthyl comptent parmi les traitements les plus utilisés. Ils ont servi à pulvériser des pommes de terre, des légumes, des baies et des raisins. Ces produits peuvent endommager le cerveau des embryons, des jeunes enfants et sont très toxiques pour les insectes, les oiseaux et les animaux aquatiques.

«Délai pour liquider les stocks»

Selon les deux ONG, trois des recourants «demandent un délai pour liquider les stocks mais acceptent le principe de l'interdiction. Dow AgroSciences, Syngenta et Sintagro, en revanche, sont opposées à l'interdiction.» «Une fois de plus, les fabricants de pesticides font passer le profit avant la santé des humains et des animaux», déplorent-elles.

La décision prise en mai par l'OFAG concerne au total 26 produits. Neuf retraits étaient immédiats, tandis que trois produits pouvaient être encore vendus pendant douze mois. (ats/nxp)

Créé: 19.07.2019, 12h57

Articles en relation

Antibiotiques, additifs et pesticides détectés en mer

Environnement Jusqu'alors relevés à proximité des côtes, certains produits issus de l'activité humaine ont été retrouvés pour la première fois en pleine mer. Plus...

Initiatives sur les pesticides: niet du National

Suisse Les textes «pour une Suisse sans pesticides de synthèse» et «pour une eau potable propre et une alimentation saine» vont trop loin, a estimé la Chambre du peuple. Plus...

Le National discute de l'initiative sur l'eau potable

Suisse La Chambre du peuple empoigne ce mercredi le texte qui exige une production sans pesticides et sans antibiotiques en Suisse. Plus...

Les pesticides ont de beaux jours devant eux

Brésil Depuis le début de l'année, le nouveau gouvernement brésilien a approuvé la mise sur le marché de plus d'une centaine de nouveaux produits. Plus...

Les sols bio ne sont pas exempts de pesticides

Agriculture Plus de 90% des sols des fermes biologiques sont contaminés par des insecticides, selon une étude de l'Université de Neuchâtel. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.