Doris Leuthard veut 5 à 7 centrales à gaz

Sortie du nucléaireLe remplacement des centrales nucléaires du pays se fera partiellement au profit de centrales à gaz, selon la volonté de Doris Leuthard. La conseillère fédérale propose de construire entre 5 et 7 centrale à cycles combinés.

Les centrales à gaz sont nécessaires même si plus d'un milliard de francs sont investis dans les économies d'énergie et les énergies «alternatives», selon le département de Doris Leuthard.

Les centrales à gaz sont nécessaires même si plus d'un milliard de francs sont investis dans les économies d'énergie et les énergies «alternatives», selon le département de Doris Leuthard.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La conseillère fédérale Doris Leuthard veut renoncer à une réforme fiscale écologique et va s'engager pour la construction de centrales à gaz combinées en vue de remplacer les centrales nucléaires. Elle va proposer mercredi au Conseil fédéral de construire 5 à 7 de ces centrales chaleur-force, selon une enquête de la SonntagsZeitung et du Matin Dimanche.

La dernière de ces centrales à gaz devrait entrer en service en 2035 lorsque la dernière centrale nucléaire sera arrêtée. Elles devraient permettre de produire 20 Terawattheures (TWh) par année qui ne pourront pas être livrés par les énergies renouvelables.

La première séance du gouvernement consacrée à cet objet aura lieu au milieu de la semaine à venir: c'est à ce moment-là que la responsable du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) devrait faire ses propositions liées à la sortie du nucléaire.

Selon les calculs du département, ces centrales à gaz sont nécessaires même si plus d'un milliard de francs sont investis dans les économies d'énergie et les énergies "alternatives", explique la SonntagsZeitung.

Des voix s'élèvent déjà sur la scène politique contre ces projets de centrales à gaz car elles sont controversées et pourraient menacer la sortie du nucléaire. Elles demandent plus de mesures incitatives dans le domaine fiscal afin d'économiser de l'électricité et de renoncer à ces centrales chaleur-force. La ministre de l'énergie Doris Leuthard s'oppose à une réforme fiscale écologique. (AP/nxp)

Créé: 15.04.2012, 07h21

Articles en relation

Le réacteur 2 de la centrale de Beznau remis en route

Canton d'Argovie Après un arrêt de trois semaines dû à un défaut d'étanchéité d'une des deux pompes principales, le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Beznau (AG) va redémarrer. Plus...

Romande Énergie plonge dans le rouge

Electricité Le groupe vaudois a inscrit une perte nette de 235,2 millions de francs, contre un bénéfice net de 84 millions une année auparavant. Plus...

Doris Leuthard n'exclut pas une hausse du prix de l'essence

Financement des routes nationales Après avoir justifié l'explosion du prix de la vignette qui va passer de 40 à 100 francs, la conseillère fédérale évoque une nouvelle taxation pour les automobilistes. Plus...

En congrès, Doris Leuthard plaide pour les énergies renouvelables

Berne Lors de l'ouverture du 6e congrès suisse de l'électricité à Berne, la conseillère fédérale a insisté sur l’importance de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.