Passer au contenu principal

JUSTICELe djihadiste suisse rentré de Syrie n'ira pas en prison

Un Romand parti en Syrie pour combattre aux côtés des djihadistes du groupe Etat Islamique a été condamné à 600 heures de travail d'intérêt général avec sursis, assorties d'une psychothérapie.

Photo d'illustration -
Photo d'illustration -
AFP

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a condamné un Romand parti en Syrie pour combattre aux côtés des djihadistes à 600 heures de travail d'intérêt général avec sursis, assorties d'une psychothérapie. L'homme a été reconnu coupable de participation à une organisation criminelle et de service militaire étranger.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.