Le DFAE condamne l'agression d'un journaliste

GenèveUn journaliste de la RTS a été agressé par de probables gardes du corps du président camerounais devant un hôtel à Genève. Il a déposé plainte.

De probables gardes du corps du président camerounais Paul Biya se sont rendus coupables de violences devant un hôtel à Genève.

De probables gardes du corps du président camerounais Paul Biya se sont rendus coupables de violences devant un hôtel à Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération est intervenue auprès des autorités camerounaises après l'agression dont un journaliste de la RTS a été victime devant l'hôtel genevois où loge le président camerounais Paul Biya. Elle estime que de tels incidents sont «inacceptables».

L'ambassadeur du Cameroun a été cité à Berne. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) lui a indiqué que la liberté de la presse est protégée et devait être respectée, ont déclaré vendredi à Keystone-ATS les services d'Ignazio Cassis, revenant sur une information de la RTS.

La Suisse rappelle qu'elle est très attachée à la liberté d'expression et de la presse ainsi qu'au respect des règles dans l'espace public, ont-ils ajouté.

Le journaliste Adrien Krause a été agressé mercredi par des probables gardes du corps du président camerounais alors qu'il couvrait un rassemblement d'opposants au régime de Paul Biya devant l'hôtel Intercontinental à Genève. M. Biya y séjourne depuis dimanche.

Matériel emporté

Le journaliste est violemment immobilisé alors qu'il filme la «charge» lancée contre les manifestants. Ces gardes du corps présumés emportent son sac, contenant son matériel professionnel, son téléphone portable et son porte-monnaie. Il pourra les récupérer après deux à trois heures de négociations avec un membre de la brigade de sécurité diplomatique, selon la RTS. Le journaliste a déposé plainte.

Reporter sans frontières (RSF) Suisse condamne fermement cette agression via un communiqué diffusé vendredi. L'organisation de défense des journalistes attend des autorités suisses qu'elles donnent à cette atteinte inadmissible à la liberté d'informer toutes les suites qui s'imposent en dépit des difficultés juridiques et diplomatiques qui pourraient survenir.

Manifestation

Cet incident intervient alors que la diplomatie suisse oeuvre comme facilitatrice pour une solution face à la crise actuelle au Cameroun. Une discussion avec des groupes d'opposition a eu lieu cette semaine en Valais pour préparer des pourparlers de paix avec le gouvernement. Une première réunion avait eu lieu en mai à Genève.

Parallèlement, des Camerounais exilés dans différents pays européens sont appelés à protester samedi à Genève contre la présence du chef de l'Etat, âgé de 86 ans et qui dirige le Cameroun depuis 1982. Les opposants ciblent régulièrement les déplacements du président qui a été observé à plusieurs reprises en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 28.06.2019, 14h31

Articles en relation

La Suisse joue son rôle dans la crise au Cameroun

Afrique La Suisse a été mandatée par une majorité des parties au Cameroun pour faciliter un processus de négociation inclusif. Plus...

Boko Haram menace toujours le Cameroun

Afrique centrale Le groupe terroriste continue de sévir dans l'extrême nord du pays, proche de la frontière avec le Nigéria. Plus...

L'opposant Kamto inculpé de «rébellion»

Cameroun Maurice Kamto, l'ex-candidat à la présidentielle du Cameroun, avait été arrêté le 28 janvier. Il a été inculpé entre autres de «rébellion, insurrection» par un tribunal militaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...