Passer au contenu principal

Elle devra rembourser 36'000 fr. à l’aide sociale

Une escroc française évite de peu l’expulsion de Suisse. Elle a dissimulé le fait que son copain l’avait hébergée durant deux ans.

La procureure a renoncé à requérir le renvoi invoquant «l’intérêt privé à demeurer en Suisse».
La procureure a renoncé à requérir le renvoi invoquant «l’intérêt privé à demeurer en Suisse».
AFP

«C’est difficile à accepter d’en arriver là aujourd’hui; j’ai toujours essayé d’être une personne honnête…» A son arrivée en Suisse à sa majorité, Dominique* – aujourd’hui âgée de 28 ans – était un homme, gay, un Français qui avait rejoint à la fin de 2008 celui dont il était tombé amoureux. Quelques mois plus tard, le jeune adulte a emménagé à Neuchâtel, où il a brièvement travaillé comme serveur dans la restauration. Chômeur en fin de droits, Dominique était à l’aide sociale depuis décembre 2012.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.