Passer au contenu principal

EducationLe développement durable se fait une place dans les écoles

La fondation «éducation21» se veut un centre de compétences pour les écoles. Elle a présenté mercredi à Berne ses objectifs et ses stratégies pour 2013 en matière d'enseignement de développement durable.

La fondation a notamment pour mission de fédérer et de promouvoir les initiatives et prestations liées à l'éducation en vue d'un développement durable (EDD) dans le système scolaire, tant au niveau national, régional que cantonal.
La fondation a notamment pour mission de fédérer et de promouvoir les initiatives et prestations liées à l'éducation en vue d'un développement durable (EDD) dans le système scolaire, tant au niveau national, régional que cantonal.
JEAN-PAUL GUINNARD-a

Son nom s'oriente sur l'Agenda 21 et son mandat vise la promotion et le soutien de l'éducation en vue d'un développement durable (EDD) dans le système scolaire suisse.

La fondation a donc pour mission de fédérer et de promouvoir les initiatives et prestations liées à l'EDD dans le système scolaire, tant au niveau national, régional que cantonal. Elle opère sous mandat de la Confédération et des cantons, avec lesquels elle a un contrat de prestations de deux ans.

Cette entité est issue de la fusion de la Fondation éducation et développement (FED) et de la Fondation suisse d'éducation pour l'environnement (FEE). Elle peut aussi compter sur le service «éducation» de l'ONG Alliance Sud ainsi que d'autres ONG suisses, précise-t-elle dans un communiqué mercredi.

Budget de 6,8 millions de francs

Son travail est centré sur l'école obligatoire et post-obligatoire et elle regroupe sous un même toit des thèmes auparavant répartis entre la FED et la FEE. Le nouveau centre, dont le siège est à Berne, dispose de structures régionales à Lausanne, à Zurich et au Tessin. Pour 2013, son budget est d'environ 6,8 millions de francs, selon ses responsables.

Les prestations proposées par les anciennes fondations - dont des supports pédagogiques évalués et des aides financières - sont maintenues sous l'appellation «éducation21». La fondation, qui emploie 41 collaborateurs, poursuivra aussi le travail de soutien auprès des hautes écoles pédagogiques et autres acteurs de la formation des enseignants.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.